Stella Jean: Une styliste au firmament

753


Styliste internationalement acclamée, Stella Jean a un style aussi métissé que ses

origines, qui marient Haïti et l’Italie, et une créativité aussi cultivée que colorée et originale. Elle était au pays début novembre comme marraine de la Haiti Fashion Week.
Portrait d’une étoile montante de la mode dont les vêtements sont fièrement arborés
par Rihanna et Beyoncé.

Stella Jean est née à Rome, d’une mère haïtienne et d’un père italien. C’est là (et à Milan) qu’elle travaille comme designer de mode et vit avec ses deux enfants. Son style reflète et évoque son métissage et ses racines créoles, marie la culture de la tradition et la vitalité du nouveau continent. Les opposés s’y retrouvent, la rencontre et l’échange sont ses points de départ essentiels. Stella a pour ambition de transmettre, à travers ses vêtements, un nouveau concept de multiculturalisme appliqué à la mode. En s’appuyant sur la haute couture artisanale italienne, elle a développé une ligne à l’élégance naturelle, jamais ostentatoire. Elle aime l’élégance discrète. « Comme celle de ma mère, toujours au-dessus de tout, avec un je-ne-sais-quoi de supérieur. Et je lui dois mon inclination esthétique », confie-t-elle avec un sourire malicieux.

Stella-Fashion-Haiti

L’irrésistible ascension
La carrière de Stella Jean a démarré sur les chapeaux de roues. Distinguée en juillet 2011 à Rome parmi les lauréats du prestigieux « Who Is On Next ? » organisé avec Vogue Italie, elle présente deux ans plus tard sa première collection de vêtements pour hommes. En septembre 2013, elle est choisie par Giorgio Armani pour défiler dans les espaces de l’Armani Teatro pendant la Fashion Week de Milan. En avril 2014, c’est le Victoria and Albert Museum à Londres l’intègre dans l’exposition Le Glamour de la mode italienne 1945-2014. Quelques mois plus tard, Stella Jean présente ses créations au sein du projet Fashion4Development en collaboration avec les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) des Nations Unies. En 2014, elle est également citée dans le classement Business of Fashion comme l’une des « People Shaping the Global Fashion Industry ». Et, en janvier dernier, elle organise son premier défilé à la Fashion Week de Milan avec sa collection Homme Automne-Hiver 2015-2016.

Fashion-Haiti

« JE N’ARRIVE PAS À DIRE POURQUOI JE GARDE UN LIEN SI FORT AVEC HAÏTI, OÙ JE N’AI JAMAIS VÉCU… LORSQUE JE VOYAGE, J’AI TOUJOURS ENVIE DE RENTRER CHEZ MOI À UN MOMENT. PAS ICI »

 

Se mettre en « mode Haïti »
Les collections de Stella sont multicolores, chamarrées, pleines de vitalité, et partent souvent d’une histoire ou d’un voyage… Elle s’inspire de tous les continents et, a fortiori, de son pays maternel Haïti qui était mis à l’honneur dans sa collection Femme Printemps-Eté 2015, tout en marchés colorés, tap-tap et canne à sucre… Qu’elle travaille avec des artisans africains ou haïtiens, c’est toujours avec en tête de valoriser leur travail et leur image, d’avoir un impact économique et de respecter les ressources et les traditions des communautés locales. « Les pays capables de générer des objets sophistiqués, nés au pied d’un baobab à partir de savoir-faire et traditions qui perdurent depuis des générations, permettent à tout un village de s’autonomiser », explique-t-elle. Elle cherche à remettre Haïti sur la carte du monde : « Les gens confondaient Haïti et Tahiti… Depuis 2010, ils savent où c’est mais j’aimerais maintenant contribuer à éradiquer les clichés. On a du mal à associer Haïti à de belles choses et pourtant ! »

Comme elle a découvert des trésors uniques comme les tissus fabriqués selon la tradition séculaire au Burkina Faso par des groupes de tisserands locaux, elle a trouvé en Haïti des matériaux tels que le papier mâché, l’os de bœuf et le fer forgé, traités par les artisans les plus qualifiés de Jacmel, Port-au-Prince et de La Croix-des-Bouquets. « Il faut recréer une attention positive pour Haïti, pour que le pays bouge par lui-même, sans compter sur le charity business. Les touristes sont attirés par ce qui est coloré et original », affirme Stella. Ainsi, sa collection Printemps-Eté 2015 célébrait Haïti avec beaucoup de joie et d’élégance : « Je reconnais l’Haïtienne, elle possède une sophistication unique dans la Caraïbe. Je la rapproche plus de l’Européenne que de l’Américaine. Elle est moins ostentatoire ».

Fashion-Haiti-News

Stéphanie Renauld Armand