Sport d’été

59
Malherbe, jeune surfeur de 15 ans, vit à Port-au-Prince mais profite de ses vacances pour venir jouir des vagues de la ville de ses parents (Kabik-Jacmel). PHOTOGRAPHIES PAR GEORGES H. ROUZIER
Malherbe, jeune surfeur de 15 ans, vit à Port-au-Prince mais profite de ses vacances pour venir jouir des vagues de la ville de ses parents (Kabik-Jacmel). PHOTOGRAPHIES PAR GEORGES H. ROUZIER

Le sport en Haïti est une activité qui unit les Haïtiens. Plus qu’une passion, c’est un mode de vie. Le désir de regarder, de commenter un match de football est tout aussi fort que celui de le pratiquer. Elle est la seule activité capable de paralyser toutes les institutions haïtiennes. Ainsi il n’est pas étonnant de voir des Haïtiens briller dans des disciplines sportives qui ne sont pourtant pas pratiquées dans leur pays comme le ski ou encore le polo.

Toutefois, s’il est vrai que le désir et la volonté ne manquent pas, les moyens font grandement défaut. Haïti participe régulièrement à des compétitions et a pris part jusque-là à 14 jeux olympiques d’été où elle a remporté deux médailles : une médaille de bronze en tir par équipe en 1924 et une d’argent gagnée par Sylvio Cator en saut en longueur en 1928. L’unique stade de football du pays a été baptisé en son honneur.
Depuis plus de 30 ans, des athlètes Haïtiens participent aux Jeux Olympiques, avec pour seul encadrement la volonté de représenter leur pays et le désir de gagner.
Il n’existe pas de politique sportive en Haïti. La majorité des écoles ne dispose pas des infrastructures nécessaires ou ne priorise pas le sport. C’est pourquoi, pendant les vacances d’été, les jeunes n’ont pas d’autre choix que d’improviser. La moindre parcelle de rue est transformée en terrain. Ils font des collectes de fonds pour acheter des équipements usagers et se servent de pierres ou de pn eus usagés pour délimiter les camps. Le terrain est souvent tracé avec un morceau de charbon ou de craie. Bref, en Haïti, l’envie de faire du sport l’emporte sur tous les obstacles.
Par Georges Harry Rouzier

Tous les jours durant les vacances d’été, des milliers de jeunes font leur jogging sur le boulevard de la deuxième<br /> ville du pays.
Tous les jours durant les vacances d’été, des milliers de jeunes font leur jogging sur le boulevard de la deuxième
ville du pays.

 

TOURNOIS de football
Tournois de football

 

JEUNE à la recherche d'un crampon
Jeune à la recherche d’un crampon

 

MATCH DE FOOTBALL dans une rue de Jérémie
Match de football dans une rue de Jérémie

 

N’AYANT PAS d’espace approprié, les bladers se mettent en danger pour pratiquer leurs acrobaties
N’ayant pas d’espace approprié, les bladers se mettent en danger pour pratiquer leurs acrobaties

 

Comme centaines d'autres groupes, les black Bladers font tous les week-ends leurs exhibitions dans <br />les rues de la Métropole
Comme centaines d’autres groupes, les black Bladers font tous les week-ends leurs exhibitions dans
les rues de la Métropole

 

TOURNOIS DE SURF organisé par SURF HAÏTI chaque année à Kabik, localité de Jacmel
Tournois de surf organisé par SURF HAÏTI chaque année à Kabik, localité de Jacmel

 

EDLIE, 15 ANS, joueuse du club TigresseTiger et de la sélection U-16
Edlie, 15 ans, joueuse du club TigresseTiger et de la sélection U-16

 

SÉANCE d'entraînement du Don club Boxing à Berter
Séance d’entraînement du Don club Boxing à Berter

 

BASKET de rue
Basket de rue

 

ÉQUIPE PARTICIPANT à l'un des multiples championnats
Équipe participant à l’un des multiples championnats

 

STADE SYLVIO CATOR, l’unique stade pouvant accueillir des matchs internationaux
Stade Sylvio Cator, l’unique stade pouvant accueillir des matchs internationaux