Semaine du 6 novembre

84
Peter Mulrean Photo par : Timothé Jackson

L’ambassadeur des Etats-Unis rencontre
le ministre du Commerce

Le nouvel ambassadeur américain Peter F. Mulrean organise des tournées dans le monde des affaires. Depuis le 20 octobre, son agenda se concentre sur les relations commerciales bilatérales entre les USA et Haïti. Une rencontre avec le ministre du Commerce et de l’Industrie Jude Hervé Day, le 20 octobre, a permis de discuter des secteurs prioritaires du commerce et des avancées au niveau de la loi HOPE/HELP. Le ministre du Commerce a abordé la question de l’implantation dans le pays des grandes entreprises américaines, dont Del Monte, Libbys, Tabasco, Dole Jumex, etc., favorables à la création d’emplois en Haïti.


L’ambassade de France assiste Haïti pour la COP 21

Une étude haïtienne sur la question des changements climatiques a été expédiée par le ministère de l’Environnement vendredi 30 octobre au ministère français de l’Ecologie, pays organisateur de la conférence mondiale COP 21 (Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Paris). Cette étude a bénéficié, entre autres, de l’aide de l’ambassadrice de France en Haïti, Elisabeth Beton-Delègue, qui a fait venir à cette fin des spécialistes d’Expertise-France, l’Agence française d’expertise technique internationale. De nouvelles séances de travail sur la COP 21 auront lieu du 9 au 15 novembre au ministère de l’Environnement, en vue de finaliser les interventions haïtiennes à Paris lors de la conférence internationale qui se déroulera du 30 novembre au 11 décembre. Haïti a promis de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 5 à 31 % d’ici à 2030 dans le cadre du Plan d’action nationale d’adaptation aux changements climatiques (Panacc).


Agribusiness : 1,2 milliards de gourdes débloqués

Pour continuer à accompagner les PME (Petites et Moyennes Entreprises), le ministère de l’Économie et des Finances a débloqué, le 27 octobre, 1 milliard 200 millions de gourdes visant le financement de projets porteurs de revenus. Le domaine priorisé par les autorités monétaires et financières est la plantation de maïs organique et l’agriculture en général. Ce programme s’inscrit dans le cadre du PCE (Pacte de croissance économique) qui prévoit de revaloriser et d’augmenter la productivité agro-industrielle à travers le pays.

Les régions regroupées autour du projet PCE-Agribusiness sont principalement les Nippes, le Sud, le Centre et l’Ouest (Plaine du Cul-de-sac) qui sont appelées à conditionner des cultures de maïs et de petit mil.


Relancer la production du riz

D’ici avril 2016, plus de 950 ouvrages de rétention d’eau et de sol seront réalisés dans la première phase de travaux qui doivent permettre de relancer la production de riz en Haïti. Ces travaux débutent dans la vallée de l’Artibonite qui représente environ 80 % de la production totale du pays. Le ministère de l’Agriculture, conjointement avec la BID, a paraphé un accord de coopération en ce sens le 22 octobre. Vendredi 30 octobre ont été inaugurées les premières activités du Programme de gestion de l’eau dans le bassin
de l’Artibonite (PROGEBA).
Trois cents millions de gourdes ont été décaissés en vue de finaliser la trame hydraulique autour du barrage de Carneau et la rénovation des bâtiments qui en assurent la desserte administrative et technique.


Un microparc industriel à Marmelade

La Société Jus de Marmelade SA prévoit l’implantation d’un microparc industriel à Marmelade. La signature le 23 octobre dernier avec les responsables de la Fondation pour le développement durable et intégré de Marmelade (FONDDIM) d’une convention pour la mise en place d’industries de fabrication de jus de fruits naturels a été approuvée par le ministère du Commerce. La première phase de ce projet totalisera un montant de 33 millions de gourdes.


Créations de boulangeries populaires à travers le pays

L’entreprise Boulpa envisage de créer dix boulangeries modernes à travers le pays durant l’année fiscale 2015-2016. Celle de Port-au-Prince, inaugurée en septembre 2015 à Carrefour-Feuilles (rue Prévost), dessert la capitale. Cette entreprise inaugure à partir du 9 novembre des séances de formation sur les nouvelles techniques en boulangerie et l’utilisation d’autres matières de cuisson pour la protection de l’environnement.


Le Conseil économique binational Quisqueya inaugure ses travaux

Le Conseil économique binational Quisqueya (CEBQ) inaugure ses premiers travaux à Port-au-Prince, le 9 novembre entre des leaders du secteur privé d’Haïti et de la République dominicaine.

La Commission technique de gestion des frontières (CTF) de la République d’Haïti et la contrepartie dominicaine, la Direccion general de desarrollo fronterizo (DGDF), participeront à ces travaux, selon les responsables du Conseil économique binational Quisqueya.


50 millions de gourdes pour l’alphabétisation

A l’occasion de la Journée internationale de la langue créole, le 28 octobre, Jean Wilberson Timothée, secrétaire d’État à l’Alphabétisation, a annoncé que la nouvelle campagne nationale d’alphabétisation 2015-2016 bénéficiera d’un budget de 50 millions de gourdes et atteindra 200 000 nouveaux bénéficiaires. A Miragoâne et Carrefour, par exemple, de novembre 2015 à février 2016, 100 000 personnes seront concernées et dans le département du Sud-Est, d’avril à juillet 2016, on prévoit d’en alphabétiser 100 000 autres. Cinq mille employés de l’Etat analphabètes seront également formés.


Le Canada finance la formation en santé

L’ambassadrice du Canada en Haïti, Paula Caldwell St-Onge, assiste la ministre de la Santé publique, Dr Florence Guillaume, dans des activités de formation autour de la santé maternelle et infantile dans plusieurs communes du pays. Elle a profité de l’occasion pour évaluer le bilan accompli depuis 2011, année correspondant au début des financements de projets.


Haïti s’oriente vers le X-Road

Revenue d’un voyage en Estonie, la délégation haïtienne dirigée par l’OMRH (l’Office de management et des ressources humaines), informe avoir décidé d’adopter le système mis en place par le gouvernement estonien au niveau des nouvelles technologies de l’information. Les différents systèmes d’information administratifs seront interconnectés sous le nom de Unified Exchange Platform (UXP) et cette plateforme technologique sera financée par l’USAID.

L’UXP (dénommé X-Road en Estonie) permet de réaliser des millions de transactions et d’échanges de données tout en rendant les entreprises privées et publiques plus productives.


Passer du manuel au numérique

L’Administration générale des Douanes (AGD), qui vérifie à chaque fois auprès du ministère de la Santé les autorisations d’importations de médicaments et produits pharmaceutiques, compte se doter de nouveaux équipements d’informations
avant la fin de l’année. Cela permettra de procéder à une vérification directe sur la base de registre de santé, selon le Bureau des statistiques et d’informatique d’Haïti.

Les prochaines applications permettront en temps réel et même à partir d’un smartphone de se connecter à de multiples banques de données interétatiques.