Rosena Josselin, un don de dieu

193
COSSY ROOSEVELT/ CHALLENGES
COSSY ROOSEVELT/ CHALLENGES

De plus en plus d’artistes chrétiens s’imposent dans le monde musical. Ils utilisent leurs compétences et leur talent inné pour aider à propager l’Évangile de Dieu. C’est le cas de Rosena Josselin qui chante la gloire du Tout-puissant depuis déjà quelques années.

Issue d’une famille chrétienne, Rosena Josselin fait ses premières armes dans une assemblée évangélique à l’âge de 8 ans. Ses quelques prestations au sein de son église ont permis de découvrir son talent. Entourée de gens très encourageants, elle a travaillé sans relâche pour acquérir les techniques et l’expérience nécessaires. Son rêve était aussi grand que ses ambitions : devenir une grande artiste pour la gloire de Dieu et le bonheur des communautés chrétiennes. Depuis quelques années, elle est présente sur les ondes grâce à son talent divin. Avec son tout premier album, elle se prépare à émouvoir les chrétiens protestants d’Haïti en particulier et la population en général.

Un don de Dieu

Rosena Josselin peut être considérée comme une artiste polyvalente. Son premier album contiendra d’ailleurs plusieurs tendances musicales dont le worship, le gospel, le Jazz et le R&B. « Tout don vient de Dieu », rappelle-t-elle avant de préciser: « Certes, mon don vient de Dieu, mais je travaille très dur pour pouvoir concrétiser mon rêve ». En ce qui concerne la musique, il faut savoir écouter et faire preuve d’intelligence et de sagesse, dit-elle. « Mon premier disque sera dominé par le gospel, une tendance musicale évangélique américaine qui peut faire vibrer les cœurs de tout un chacun », annonce l’artiste du secteur évangélique.

Une artiste confirmée 

En attendant la sortie de son album, Rosena Josselin est reconnue pour la diffusion de son titre vidéo-clipé ‘’ou fem ap viv’’ diffusé sur presque toutes les chaînes de télévision du pays. Les appels se multiplient, les affiches aussi et l’artiste a rendez-vous avec ses fans plus de quatre fois par mois. « Je suis heureusement débordée et le repos est un luxe que je ne peux plus m’offrir », confie-t-elle en s’accordant un satisfecit pour son succès résultant de la somme d’efforts déployés. Depuis 2012, sa popularité, au sein de la communauté chrétienne n’a cessé d’augmenter.

Je vis de la musique 

« J’aime la musique, c’est ma passion, c’est ma vie », souligne fièrement Rosena qui affirme que faire de l’argent n’est pas son premier objectif. Elle veut atteindre les sommets et devenir une grande star « pour la gloire de Dieu et le bonheur des communautés chrétiennes ». Elle souhaite obtenir tout l’encadrement nécessaire pour y arriver, ce qui manque beaucoup aux artistes haïtiens, généralement délaissés et bien souvent obligés de prioriser d’abord l’argent afin de subvenir à leur besoin.

Rosena Josselin n’a pas qu’une seule corde à son arc. En plus d’être une professionnelle de la musique, elle est diplômée en administration et prête ses services à l’institution « Académie des Forges », une école primaire située à Tabarre. Administration et musique, les deux se complètent et lui permettent de vivre sa vie en toute plénitude.

Maintenir le cap 

La voie du succès est celle de l’excellence, ce qui exige de faire des efforts constamment. « C’est une lutte », affirme Rosena Josselin qui parfois se trouve dans une sorte de dilemme : continuer ou abandonner le secteur évangélique. Nombreux sont ceux qui font les yeux doux aux artistes chrétiens en leur faisant miroiter des opportunités intéressantes dont le seul objectif est de gagner beaucoup d’argent. Rosena ne peut compter que sur sa foi en Dieu pour résister  à toute tentation, ainsi que sur l’assistance de son père spirituel, le pasteur de l’église « Rock Solid de Tabarre »,  Gérard Forges. C’est ainsi qu’elle trouve suffisamment d’énergie pour continuer sur la voie du Seigneur.

CRe