DES DIZAINES DE JEUNES FORMENT UN CERCLE et rendent hommage par des chansons et des textes aux disparus du 12 janvier 2010, portant des T-shirts « 12 janvier 2010-12 janvier 2016 », pour immortaliser ensemble la mémoire des absents six ans après. Le Parc de Martissant se transformait en un haut lieu de recueillement et de célébration de la vie.

Autour d’un « Mimi » – de son nom savant le Pseudobombax ellipticum qui, dépouillé de ses feuilles, fleurit en janvier de chaque année – de nombreuses personnalités haïtiennes et étrangères dont Michel Duvivier Pierre Louis et Lorraine Mangonès de la FOKAL, Peter F. Mulrean et Elisabeth Beton Delègue, respectivement ambassadeurs des Etats-Unis et de France se recueillaient. Un moment opportun pour tous de saluer la mémoire des victimes avec les fleurs roses de l’arbre centenaire. L’artiste peintre haïtienne Pascale Monnin a enroulé autour de l’arbre des moulages de visages d’enfants vivants au moment du tremblement de terre, question de renforcer le symbolisme de l’arbre. A chaque commémoration, il y a lieu d’interroger les disparus et de leur assurer que les vivants sont unis pour marcher ensemble vers le renouvellement de la mémoire pour un demain meilleur.

Cossy Roosevelt