Portrait

514
Vote
CANDIDATS À LA PRÉSIDENCE

Candidats à la présidence

Charles H Baker. Candidat a la présidence
Charles H Baker.
Candidat a la présidence

Charles Henri Baker
ÂGE: 60
DOMAINE D’ÉTUDES: Administration des affaires
ANNÉES EN POLITIQUE: 11

Né le 3 juin 1955 à Port-au-Prince, Charles Henri Baker est à la fois un homme politique et un chef d’entreprise. Il détient un diplôme en administration des affaires du St. Leo Collège en Floride et est l’un des sportifs haïtiens les plus connus du pays (footballeur et instructeur de karaté). À la fin des années 90, il se lance dans l’industrie d’assemblage et travaille avec plusieurs grandes sociétés internationales qui lui assurent des centaines d’emplois. En 2001, il est élu vice-président de l’Association des industries d’Haïti (ADIH). En 2004, il rassemble des milliers de manifestants contre la présidence de Jean-Bertrand Aristide. Arrêté en pleine rue, il est enfermé au pénitencier national par le gouvernement et y passe dix-huit jours, aux côtés de David Apaid, un autre chef d’entreprise, solidaire de son combat et d’une trentaine d’opposants. Leurs partisans finissent par provoquer, par des manifestations populaires, la chute du pouvoir et le départ pour l’exil de Jean-Bertrand Aristide. À sa sortie de prison, Baker, social-démocrate avec une vision moderniste, décide de créer le parti Respect et depuis lors reste en première ligne. Candidat malheureux aux élections présidentielles de 2006, puis de 2010, il continue à critiquer le fonctionnement de l’État haïtien et renouvelle en 2015 son idée de conquête de la plus haute fonction des affaires publiques.

Candidat Steven Benoit Candidat a la présidence
Candidat Steven Benoit
Candidat a la présidence

Steven Irvenson Benoit
ÂGE: 50
DOMAINE D’ÉTUDES: Sciences politiques
ANNÉES EN POLITIQUE: 10

Steven Irvenson Benoit, après ses études primaires chez les Frères de l’Instruction chrétienne (Jean-Marie Guilloux) et ses études secondaires à l’Institution Saint-Louis de Gonzague, a étudié les Sciences politiques au Hunter College de New York, puis a obtenu une licence en Administration à l’University of Central Florida à Orlando. Il a terminé ses études de droit à l’Université Quisqueya, a travaillé en 1994 à la Direction des Affaires politiques au Ministère des Affaires étrangères et des Cultes et, en 1995, au Ministère de la Culture. En 2008, il participa aux élections législatives, devint député de Pétion-Ville. Élu sénateur de la République en 2011, il a fait voter les lois de redressement du salaire minimum, se penchant sur la vie ouvrière et, surtout, sur l’industrie de sous-traitance. Défenseur de Michel Martelly durant sa campagne à la présidence en 2011, le sénateur Benoit s’est dit rapidement désenchanté et devint l’un de ses plus farouches opposants au Parlement. Il dénonçait les dérives politiques et économiques du gouvernement et souvent appelait la population à la résistance face à un pouvoir qu’il traitait « d’antinational ». Il finit par créer son parti politique – Conviction – sous la bannière duquel il se porte aujourd’hui candidat à la présidence. Né à Port-au-Prince le 21 avril 1965, il est le frère de Géri Benoit, l’ex-épouse de l’ancien président René Préval.

Sauveur Pierre Etienne Candidat a la présidence
Sauveur Pierre Etienne
Candidat a la présidence

Sauveur Pierre Etienne
ÂGE: 56
DOMAINE D’ÉTUDES: Sciences politiques
ANNÉES EN POLITIQUE: 43

Sauveur Pierre Etienne est détenteur d’un doctorat en Sciences politiques, d’une maîtrise en Sciences sociales, d’une maîtrise en Sciences du développement et d’une licence en Communication sociale. Coordonnateur général de l’OPL (Organisation du peuple en lutte), il a d’abord été dans son adolescence un membre du Parti Communiste Haïtien, après l’assassinat de plusieurs membres de sa famille sous le régime des Duvalier. En 1990, il participe à la campagne électorale de Jean- Bertrand Aristide aux côtés de Gérard Pierre-Charles, le fondateur de l’OPL, puis reprend le chemin de l’exil après le coup d’Etat du 30 septembre 1991. Revenu en Haïti en 1994 avec le retour de l’ordre constitutionnel, il devient rapidement un opposant au président Aristide qu’il qualifie « d’apprenti dictateur ». En 1997, Sauveur Pierre Etienne échappe de justesse à une tentative d’assassinat et repart vers un nouvel exil volontaire. Il reste en dehors du pays pendant environ dix ans. A son retour en Haïti, il reprend sa place au niveau du directoire de l’OPL, appuyant la lutte de l’économiste Suzy Castor, l’épouse de Gérard Pierre-Charles, entretemps décédé. Sauveur Pierre Etienne reste dans la mouvance socialiste, avec une vision proche du centre gauche. Il a publié de volumineux ouvrages dont Haïti, la République des ONG en 1997, Haïti revers de la démocratie en 1999 et Haïti, République dominicaine et Cuba en 2011. Il est également professeur d’université.

André Michel. Candidat a la présidence
André Michel.
Candidat a la présidence

André Michel
ÂGE: 39
DOMAINE D’ÉTUDES: Droit et Sciences politiques
ANNÉES EN POLITIQUE: 15

André Michel est né le 13 mai 1976 en Haïti, à Jacmel (La Montagne). Il a étudié les Sciences politiques et la criminologie à l’Institut des Sciences politiques et Faculté de Droit de Port-au-Prince. En 2004, il intègre le Parti Convention de l’Unité Démocratique (KID) dirigé par Evans Paul et, en 2006, lors des élections présidentielles, devient l’un de ses porte-parole pendant la campagne présidentielle. Quatre ans plus tard, il quitte le KID et entre au Rassemblement des démocrates nationaux progressistes (RDNP) de Leslie Manigat. En 2010, il se positionne en faveur de la candidature à la présidence de Mirlande Manigat, secrétaire générale du RDNP, face à son concurrent Michel Martelly. Après la victoire de ce dernier, André Michel se range dans l’opposition radicale. Il mène la vie dure au président auquel il reproche une politique de népotisme en faveur de sa famille avec les fonds du Trésor public. Il devient le principal avocat des paysans de l’île à Vaches ou de Duchity, menacés d’expropriation. Il est le défenseur des frères Florestal et d’une vingtaine de manifestants, incarcérés pour des raisons politiques. Le 26 juillet 2013, il est inculpé dans une affaire d’assassinat et arrêté le 22 octobre de la même année pour être libéré ensuite par manque de preuves. Le 13 mai 2015, il devient, sous la bannière de la plateforme Justice, candidat à la présidence de la République d’Haïti.

Simon Dieuseul Desras Candidat a la présidence
Simon Dieuseul Desras
Candidat a la présidence

Simon Dieuseul Desras
ÂGE: 47
DOMAINE D’ÉTUDES: Droit
ANNÉES EN POLITIQUE: 10

Né le 18 décembre 1967, Simon Dieuseul Desras est titulaire d’une licence en Droit. Il a été l’un des dirigeants du Secrétariat de la Fédération nationale des étudiants haïtiens (FENEH), qui imposa de profondes réformes à l’Université d’Etat d’Haïti (UEH) dont la participation des étudiants dans la gestion des affaires universitaires. Il organisa de nombreux mouvements de grève des étudiants haïtiens et rassembla à travers le pays des manifestations exigeant, durant les années de l’embargo (1991-1994), le retour d’exil du président Jean-Bertrand Aristide. Le 21 mai 2000, il devint sénateur de la République. Il fut forcé de démissionner quelques mois plus tard suite à des dénonciations de fraudes massives. En 2001, il intégra le cabinet privé du chef de l’État. À la chute du gouvernement en 2004 et le nouveau départ du président Aristide pour l’exil, Simon Dieuseul Desras quitta lui aussi le pays en février 2004. Il fit son retour à la veille des élections de 2010 et fut réélu sénateur de la République sous la bannière de LAVNI. Élu président du Sénat le 9 janvier 2012, il se consacra à une politique d’opposition radicale au président Martelly. À la fin de son mandat, le deuxième lundi du mois de janvier 2015, il intenta un procès à l’État haïtien et présenta devant la justice une carte d’identification du Sénat qui porte la date du 9 janvier 2017 pour la fin de son mandat. A l’annonce des élections de 2015, il déposa au CEP sa candidature à la présidence de la République.

Jean Henry Céant Candidat a la présidence
Jean Henry Céant
Candidat a la présidence

Jean Henry Céant
ÂGE: 58
DOMAINE D’ÉTUDES: Droit
ANNÉES EN POLITIQUE: 10

Né le 27 septembre 1956, il termine ses études primaires chez les Frères André et secondaires au collège Franck-Etienne. Jean Henry Céant a étudié le droit, puis la comptabilité, les statistiques et l’espagnol à l’Institut Lope de Vega, avant de partir vers l’Espagne pour se spécialiser dans le Droit notarial à l’Université Pontificat Comillas, puis à l’Université française du Notariat. En 1986, il inaugure le Cabinet Céant, puis devient vice-président de la Commission Amérique de l’Union internationale du notariat latin et membre fondateur de l’Amicale des Juristes. En 2008, il fonde l’Institut Dwa pou tout moun. Il a publié plusieurs ouvrages dont Etat d’urgence, un cheval de Troie et un dictionnaire juridique. En octobre 2009, il se lance dans la politique active à travers l’organisation AIMER Haïti. Il en devient le vice-président, aux côtés de Me Camille Leblanc. Après le tremblement de terre de 2010, il crée un centre de secours médical qui reçoit près de 600 personnes par jour. En 2011, il se porte candidat à la présidence, dénonce les « errements » du CEP et, durant les cinq dernières années, « reste en selle », préconisant le rassemblement de tous les Haïtiens autour des idées de changement et de l’instauration d’une démocratie durable. Proche des sociaux-démocrates de l’Amérique latine, Jean Henry Céant espère pouvoir devenir le prochain chef de l’État le 7 février 2016.

Maryse Narcisse Candidat a la présidence
Maryse Narcisse
Candidat a la présidence

Maryse Narcisse
ÂGE: 56
DOMAINE D’ÉTUDES: Médecine
ANNÉES EN POLITIQUE: 20

Le Dr. Maryse Narcisse est médecin, spécialiste en épidémiologie. Elle a d’abord été coordonnatrice du Programme de vaccination et directrice générale au Ministère de la Santé publique. Elle a ensuite été ministre conseiller d’Haïti à l’ONU. Directrice d’un projet intégré de santé dans l’Artibonite, elle a travaillé pour le compte de l’OPS-OMS avant de participer au développement du premier guide national de traitement des maladies sexuellement transmissibles (MST). Elle a mis en place avec Medicorps un centre d’évaluation des programmes de santé en Haïti. Maryse Narcisse a poursuivi ses travaux de recherches sur l’implantation des programmes sanitaires en milieu difficile au Département de la Santé de l’État de New York. Elle détient une maîtrise en Santé publique de Tulane University (USA) et un doctorat en Santé publique, option Épidémiologie. Elle est actuellement la coordonnatrice générale du Parti Lavalas de Jean- Bertrand Aristide. Elle a conduit de nombreuses manifestations à travers le pays pour imposer la vision de son parti et réclamer une participation inclusive de tous à des élections démocratiques durant les années 2013 à 2015. Elle est aujourd’hui la candidate à la présidence du Parti Lavalas, soutenue pleinement par l’ancien président Aristide et l’ancienne première dame Mildred Trouillot Aristide.

Steeve Khawly Candidat a la présidence
Steeve Khawly
Candidat a la présidence

Steeve Khawly
ÂGE: 48
DOMAINE D’ÉTUDES: Génie industrielle
ANNÉES EN POLITIQUE: 5

Steeve Khawly est un industriel haïtien né à Port-au-Prince le 27 janvier 1967. Après ses études classiques à St-Louis-de-Gonzague, il obtient une licence en Génie industriel à l’Université de Miami en 1991 et revient en Haïti pour se consacrer à la protection de l’environnement en s’impliquant dans le ramassage de produits recyclables qu’il exporte vers l’étranger. Parallèlement, il crée une usine de production de farine de blé et apporte l’expertise haïtienne sur d’autres territoires. Dans ce contexte, il modernise une entreprise de briques, fondée par son père, et investit dans la promotion du crédit aux entrepreneurs et commerçants. Il intègre la Fondation Seguin, qui se donne pour mission d’améliorer l’environnement, de préserver les 11 000 hectares du Parc national La Visite et de planter plus d’un million d’arbres. Avec la firme Biotech, il lance ensuite le projet de récupération de l’usine sucrière de Darbonne, soumis à la BID, finance les premières opérations avec les paysans en utilisant la biotechnologie. Steeve Khawly, durant la période tragique du tremblement de terre, obtient l’aide de Medishare au profit des victimes. Durant les cinq dernières années, il participe à des activités civiques le conduisant à rencontrer de nombreux leaders communautaires qui l’encouragent à se porter candidat à la présidence.