Plongée dans les eaux turquoise de Bassin bleu

899
Photographies par Stéphanie Renauld Armand / Challenges

Les eaux turquoise de Bassin bleu sont présentes sur tous les sites ou guides qui parlent de tourisme en Haïti. A juste raison car la balade et la baignade sont une expérience magnifique dans l’arrière-pays de Jacmel.

En partant de Port-au-Prince en voiture ou en bus, il vaut mieux se transborder dans un camion ou un 4×4 robustes pour rallier Bassin Bleu depuis la route qui mène à la ville. La monture est préférable pour traverser la rivière de Jacmel et même son lit cahoteux lorsqu’il est sec. Ensuite la route est bonne, elle serpente vers les sommets, laissant une vue magnifique sur la baie, traversant d’abord des bananiers, puis des bayahondes et enfin des haies de vétiver, plantées çà et là pour tenir les sols pentus.

cha-BassinBleu02-StephanieArmand-smUne promenade botanique
Au bout de vingt minutes, les panneaux l’annoncent : nous sommes aux pieds de Bassin Bleu, un petit hameau abrite quelques maisons et même un « Hôtel, disco, piscine » comme écrit sur le mur. C’est à pied que se poursuit la promenade à travers les jardins et les essences d’arbres indiquées par des petits panneaux sur les troncs, en créole et avec leur nom latin. Cacaoyers, véritables (arbres à pain), abricotiers, manguiers… le visiteur s’instruit, escorté de guides qui s’avèrent indispensables à l’arrivée, et découvre un paysage escarpé et luxuriant pendant les dix minutes de marche qui le séparent des cascades. Sur sa route, cochons, cabris et jeunes enfants souriants mais aussi, malheureusement, quelques fatras qui témoignent de la difficulté à conserver un site touristique propre. Pas de poubelle à l’horizon mais un panneau annonce le premier bassin et sa profondeur. Le deuxième est bientôt en vue et des escaliers ont été agencés vers le troisième, le plus beau, le plus bleu et le plus profond, celui dans lequel se jette un torrent puissant depuis la montagne. C’est le moment où il faut se mettre pieds nus et être sinon sportif, suffisamment souple et téméraire pour surmonter les grosses roches et en descendre en rappel au moyen d’une corde, par des petites marches creusées dans la pierre. Ça y est ! Le bruit de la cascade, encore invisible, se fait entendre, la pierre est glissante mais le but est atteint. Un magnifique bassin bleu turquoise se dérobe au regard, masqué en partie par un énorme rocher rond.

Quelques pas dans l’eau ou quelques brasses plus loin, c’est l’enchantement de cette nature à la fois puissante comme le torrent, et paisible comme le bassin et sa couleur. L’eau est fraîche, le courant vif. Les aventuriers passent sous la cascade pour effectuer les plus beaux plongeons. Sauts de puces à côté des prouesses incroyablement risquées des guides qui s’amusent à monter à plus de 10 mètres au-dessus du bassin pour y plonger sous les cris d’effroi et d’encouragement des baigneurs. Quelle superbe halte, quel joyau que ce bassin. Le rêve de ceux qui aiment découvrir un lieu par la randonnée, l’aventure et la nature.

Accessible aux familles
Sur le retour, les guides proposent des noix de coco pour se rafraîchir avant de remonter dans le camion qui mène à Jacmel. L’escapade est pittoresque et mémorable et réjouit le cœur de ceux qui croient dans le potentiel touristique d’Haïti. L’accueil et le sourire sont offerts, le sérieux des accompagnateurs locaux et leur connaissance des lieux sont indispensables et c’est une véritable économie du tourisme qui s’organise et qu’il convient d’encourager.

LES PLUS TÉMÉRAIRES plongent d’une dizaine de mètres de hauteur dans les eaux profondes.
LES PLUS TÉMÉRAIRES plongent d’une dizaine de mètres de hauteur dans les eaux profondes.

Pour une excursion à Bassin Bleu, il est possible de partir au petit matin de Port-au-Prince pour une journée bien remplie. On peut évidemment aussi s’y lancer lors d’un séjour à Jacmel. Dans tous les cas, c’est une occasion de s’immerger dans la nature et des cascades turquoise splendides parfois plus connues des visiteurs étrangers que des touristes locaux. Praticable par les enfants à partir de 5 ans, c’est une excursion à ne pas rater pour les familles.

Stéphanie Renauld Armand