Paul Antoine un acteur en pleine ascension

184
Paul Antoine un acteur à l’avenir prometteur
Paul Antoine un acteur à l’avenir prometteur

Actuellement à l’affiche de deux longs-métrages, « A Miami Love Story » et « Love and Reality », l’acteur d’origine haïtienne a pris un virage à toute allure sur la route du succès. Capable de passer de la comédie au drame et conforté par l’enthousiasme que suscite son talent, Paul Antoine est aujourd’hui sans conteste une pépite du cinéma urbain.

Paul Antoine est né le 15 Janvier 1977 à Miami en Floride, de parents tous deux originaires de Kenscoff, dans l’arrondissement de Port-au-Prince. C’est peu avant sa naissance que ses parents décident de quitter Haïti, espérant ainsi offrir à Paul une vie meilleure. Paul démarre sa carrière presque par hasard en 2010, alors qu’il passe une audition pour jouer le rôle de James dans la pièce « Lil Haïti : The untold story ». « J’avais certainement des prédispositions puisque petit déjà, je faisais toujours rire les autres pour mieux détourner leur attention de mes vêtements abîmés », confie-t-il.

Après avoir joué ce rôle, de nombreux réalisateurs de Miami le mènent à d’autres travaux remarquables. « Être face à la caméra, c’est ma chance de me connecter avec un public et de les entraîner dans mon monde. Il n’y a pas de meilleur sentiment que de plonger dans la vie d’un personnage et de toucher ainsi les gens. » Il est aujourd’hui l’un des acteurs principaux du film « A Miami love story », un récit moderne de Romeo et Juliette mettant en scène deux bandes rivales, l’une haïtienne et l’autre dominicaine, qui se battent pour dominer les marchés tumultueux de la drogue locale.

Dans ce drame d’action de 83 minutes, écrit, produit, dirigé et édité par FFH, Florida Film House, Paul Antoine joue le rôle de Patrick, le chef du gang Haïtien.
L’équilibre déjà tendu entre les deux factions devient menaçant lorsque la jeune sœur de Patrick commence une romance interdite avec un membre influent du gang dominicain.
Le film, dont la sortie nationale est prévue début 2018, a déjà reçu une véritable ovation lors de sa première mondiale au Urban Film Festival de Miami. Encensé par la critique et primé au festival en septembre dernier, « A Miami Love Story » ne manquera pas de faire réagir par son incontestable force dramatique. Ce rôle a demandé à Paul beaucoup de travail, « Il n’est pas facile de jouer en mélangeant la haine et la compassion.»

La réalité dépeinte dans le film, dans lequel sont abordés les thèmes du racisme, de la rage et du désespoir, reste toujours aussi brûlante d’actualité. « Tout dans le film est très authentique! La production a d’ailleurs pris la peine de contacter le véritable Gang Haïtien local pour obtenir son approbation et surtout s’assurer de n’offenser personne. » Paul consacre son temps à développer ses talents et à élargir sa carrière mais également à la jeunesse. Le mois dernier, il a participé au programme « Fisrt Take », mis en place par FFH, et destiné à offrir aux jeunes de Miami, âgés de 12 à 18 ans, une introduction au cinéma. «  J’ai eu le privilège de partager mes connaissances et d’enseigner à un groupe de 20 jeunes haïtiens comment faire des courts-métrages, du script à l’écran. » Mais ce que Paul Antoine souhaite par-dessus tout c’est écrire son propre scénario et le produire. Par ailleurs, il aspire à utiliser sa carrière et sa notoriété à des fins philanthropiques : « Mon objectif est de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour apporter des actions positives à mon pays d’origine, financièrement ou intellectuellement, construire des écoles en Haïti, enseigner et partager mes expériences. » Humble, motivé et charismatique, Paul Antoine n’en reste pas moins un travailleur acharné. « Je veux que mon travail ait du sens et qu’il ait un impact, alors je suis sans cesse en train d’apprendre et d’essayer d’améliorer mon jeu », explique-t-il. L’acteur à l’avenir prometteur poursuit une fulgurante carrière qui devrait le mener très vite au haut de l’affiche.

Leslie Gelrubin Benitah

 

A MIAMI LOVE STORY, primé au Urban Film Festival
A Miami love story, primé au Urban Film Festival