Nicaragua, du sandinisme à l’ortéguisme

5
Istock/ Getty Images
Istock/ Getty Images

Au Nicaragua, 39 ans après le triomphe de la révolution, la répression a changé d’auteur mais pas de cible. Elle vise en majorité les jeunes. Bilan, d’avril à août : 400 morts. Le régime sandiniste, dirigé par Daniel Ortega, est devenu le bourreau. Comme terme à cette dérive, certains appellent le président à démissionner. Les idéaux…

Challenges

Ce contenu est seulement réservé aux membres inscrits ! Vous pouvez vous connecter ou acheter un numéro individuel:

S’identifier Inscription Numéro individuel