Née pour briller et perpétuer le succès

54
Vania André recevant sa distinction du Conseil municipal de New York. Wellcom
Vania André recevant sa distinction du Conseil municipal de New York. Wellcom

Vania André, la rédactrice en chef de Haitian Times, honorée lors de la célébration de la journée du drapeau haïtien. Une belle récompense pour une enfant du pays qui démultiplie ses compétences à New York et fait honneur aux Haïtiens Américains.

Le 18 mai, Vania André, rédactrice en chef d’Haitian Times, a été honorée par les membres du Conseil municipal de New York et de l’Assemblée de l’État de New York lors de la célébration de la Journée du drapeau haïtien. L’événement annuel célèbre le travail et les réalisations des Haïtiens d’Amérique dans leurs domaines respectifs. « Cette reconnaissance montre l’importance de soutenir les institutions communautaires », confiait Vania Andre. Fondé en 1999 par le journaliste lauréat du prix Pulitzer, Garry Pierre-Pierre, The Haitian Times est un hebdomadaire en langue anglaise basé à Brooklyn, New York. Le journal est considéré comme l’une des meilleures publications des médias ethniques aux États-Unis. L’année prochaine, le Haitian Times célébrera 20 ans de partage des histoires de la diaspora haïtienne et fera la lumière sur les problèmes qui affectent les quartiers haïtiens à travers les États-Unis.

Vania incarne la nouvelle génération
Née à New York de parents haïtiens, c’est là qu’elle a grandi, étudié et obtenu son bachelor en psychologie et relations publiques puis un master en journalisme. Professionnelle des médias haïtienne-américaine de première génération, Vania a couvert la communauté haïtienne pendant près de 10 ans et a occupé des postes dans la presse traditionnelle et en ligne, y compris NBC et ABC News. Il y a 4 ans, Garry Pierre-Pierre lui demande de prendre la rédaction en chef de Haitian Times. « Il y a un changement générationnel qui doit toujours se produire pour qu’une institution ou une entreprise survive au fil des ans », a déclaré Pierre-Pierre. « Vania partage ma vision de l’avenir du Haitian Times, et grâce à son dévouement et à son travail acharné, le Haitian Times sera là, comblant le fossé entre Haïti et la diaspora pour les 20 prochaines années. »

Une référence dans la communauté
Il ne s’est pas trompé : en avril 2016, Vania a reçu le prix d’excellence en journalisme de la Society for Haitian Research et a été nommée l’une des 40 de moins de 40 ans par le Star Network. Et lors du mois du patrimoine haïtien, pour le 215e anniversaire du drapeau, ses pairs l’ont consacrée. « Je suis touchée par cette reconnaissance », a déclaré Vania. « Je suis fière que Garry, mon mentor et ami, m’ait confié la réalisation de sa vision pour le Haitian Times. » En tant que membre actif de la communauté haïtienne de New York, elle est souvent invitée à siéger ou à modérer des panels sur des questions critiques pour les communautés haïtiennes et immigrées. En avril 2016, elle a animé le forum Reportage en temps de crise : raconter des histoires de migrants à travers des histoires créatives lors du 7e forum de l’Alliance des civilisations des Nations Unies à Bakou, en Azerbaïdjan. Avec Garry Pierre-Pierre et une équipe de 8 pigistes, Vania gère d’une main de maître la rédaction de Haitian Times. En tant que rédactrice en chef, elle est chargée de superviser la direction éditoriale de la publication et de faciliter les partenariats groupes. Sous sa direction, le lectorat et les revenus de la publication ont triplé. Cela ne l’empêche pas de travailler à temps plein pour la communication et les relations publiques d’une organisation à but non lucratif, spécialisée dans les rapports et la recherche sur les problèmes de justice sociale et d’incarcérations abusives en Amérique. Parcours à suivre pour cette étoile montante de la presse de la diaspora.

Stéphanie Renauld Armand