Montréal: Quand les femmes entreprennent

436
Photos by Will Prosper

Luckny Guerrier, responsable de la Mission Entrepen’elle.

Si on investi dans le développement de la femme entrepreneure en Haïti, cela va permettre non seulement à la famille immédiate de s’épanouir mais à l’ensemble de l’économie du pays de prospérer car les femmes sont au cœur de l’économie en Haïti mais du côté informel. » C’est avec cette pensée que la jeune déléguée de la diaspora haïtienne Luckny Guerrier explique, lors de la séance d’information à Casserole Kréole à Montréal-Nord, ce 8 janvier, pourquoi elle a créé la mission Entrepren’elle (M3E).

Jadis nommée la Mission Économique Exploratrice Entrepren’elle, elle consiste à développer des liens d’affaires entre les jeunes femmes entrepreneures et professionnelles québécoises, issues de la diaspora haïtienne, pour découvrir et créer une alliance économique durable avec leurs homologues haïtiennes. Sylberte Desrosiers insiste pour dire que « souvent, on pense quand on va en Haïti, on y va pour aider les gens. Entrepren’elle ce n’est pas ça ! On parle de collaboration entre les femmes entrepreneures haïtiennes et les femmes entrepreneures canadiennes. Chacune apprend de l’autre. » Elle qui avait participé à la première mission en juillet 2015, vante aujourd’hui les mérites à titre de chargée de la communication et relation publique de M3E.

Les femmes derrière M3E comptent aussi briser les préjugés populaires au sein de la diaspora sur les risques et danger d’investir en Haïti et « prouver à la diaspora du même coup, tout en le démontrant aussi aux étrangers, qu’investir en Haïti c’est possible », dit Luckny Guerrier.

Entreprenelle-face-cachee-d-HaitiM3E offre aux femmes entrepreneures du Québec, lors d’un voyage, de présenter Haïti sous un contexte entrepreneurial, en participant à des conférences avec des femmes entrepreneures haïtiennes qui ont réussi et feront part de leur cheminement. En plus d’offrir des soirées “réseautage”, une foire commerciale et de visiter des entreprises en Haïti lors de la deuxième édition qui se tiendra du 4 au 11 mai. Luckny Guerrier compte « amener les femmes haïtiennes d’ici et de la diaspora à travers le monde » afin de se diriger vers une alliance prospère… au féminin !

Will Prosper