Canada

364
Photo courtesy of BCHM

LA SALLE ÉTAIT COMBLE le 23 janvier pour le lancement de l’ouvrage. 

3D-parcours-de-femmes-smMontréal : des femmes aux parcours exemplaires

Lans notre langue créole ont dit « se kouto ki kon sa nan kè yanm » (seul le couteau sait ce qu’il y a dans le cœur de l’igname) alors « si se kouto ki kon sak nan kè yanm, se yanm la ki pou ka rakontè » (si c’est le couteau qui connaît ce qu’il y a dans le cœur de l’igname, c’est l’igname qui doit le raconter). Ainsi s’exprimait Marlène Rateau, l’une des responsables à la création du livre D’Haïti au Québec : quelques parcours de femmes lors du lancement qui avait lieu samedi 23 janvier au Bureau de la communauté haïtienne de Montréal (BCHM). L’idée du livre fût lancée par l’historienne Alexandra Philoctète (lauréate du Prix du ministère de la Condition féminine du Canada pour le Québec et le Nunavut) qui la présenta à Marlène Rateau, la coordonnatrice du Point de ralliement des femmes d’origine haïtienne de Montréal.

Ce groupe de réflexion et d’action milite depuis le début des années 1970 et a participé à des luttes pour l’égalité entre les sexes, pour contrer les iniquités salariales et les violences faites aux femmes au Canada. Ce sont d’ailleurs ces femmes qui organisent depuis plus de trente-cinq ans, chaque 8 mars la Journée internationale des femmes dans la communauté haïtienne de Montréal. Le point de ralliement cadrait parfaitement dans l’élaboration de ce recueil qui donne la parole à plus de 110 femmes dont les cheminements variés ont marqué l’histoire du Québec des années 1950 à 2000. « Quand nous avons commencé, nous ne voulions éliminer aucune femme car nous sommes des humanistes, des féministes et des battantes et nous ne voulons pas mettre de côté les femmes qui ont travaillé, par exemple ,dans des foyers ou manufactures pour permettre à d’autres femmes de s’épanouir ainsi que leurs enfants. Elles ont leur apport indispensable dans notre société », explique Marlène Rateau, avant de poursuivre : « C’est ainsi que se côtoient ces femmes avec des médecins comme Dr. Yvette Bonny qui a fait la première greffe de moelle osseuse au Québec (1980), l’ex- gouverneure générale du Canada Michaëlle Jean, des écrivaines comme Marie-Célie Agnant et JJ Dominique. » Ce livre se veut un véritable legs « à nos plus jeunes, car ces femmes haïtiennes ont fait tout un héritage à nos filles pour qu’elles prennent leur place dans un Québec qui ne leur fait pas toujours une place de choix », conclut Marlène Rateau.

Will Prosper


Quebec : Dominique Anglade nommée ministre de l’économie

Le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a procédé ce 28 janvier à un remaniement de son cabinet des ministres, au Salon rouge du Parlement. L’ex-présidente de la Coalition avenir Québec et nouvellement élue députée de la circonscription de St-Henri–Ste-Anne, Dominique Anglade, est devenue la première personne d’origine haïtienne à être nommée ministre. Elle a pris la tête du ministère de l’Economie, des Sciences et de l’Innovation. Elle est par ailleurs ministre responsable de la Stratégie numérique.