Ludmya Bourreau : Une Haïtienne au Congrès Américain

290


La première femme noire élue au Congrès sous la bannière du Parti Républicain, Ludmya Bourdeau, est une Haïtienne d’origine. Rencontre
.

LUDMYA BOURDEAU a été élue au Congrès en 2014.
LUDMYA BOURDEAU a été élue au Congrès en 2014.

A lors qu’elle est de nouveau en campagne pour conserver son siège de députée américaine, Ludmya Bourdeau intervient sur de nombreux sujets. « L’immigration, le terrorisme, le First Amendment Act, les transactions financières, la santé, les nouveaux droits des vétérans et la restauration du droit des investisseurs au secret professionnel », renseigne Voice of America à Washington.

Élue à la Chambre des représentants le 4 novembre 2014, Ludmya Bourdeau, connue sous le nom de Mia Love, a intégré le Black Caucus en janvier 2015. «J’ai reçu le support des républicains et même des démocrates afro-américains pour le vote des lois que j’ai proposées cette année sur la réforme des institutions financières, les nouveaux codes de protection de l’environnement et le droit d’appel, annonce l’élue républicaine. J’ai insisté cette année sur l’urgence de révisions éducatives à travers les États-Unis et la question des assurances de santé. Un vrai challenge! »

Une identité assumée
Ludmya Bourdeau, née en décembre 1975 aux USA et de confession mormone, jouit actuellement d’une grande popularité auprès de la diaspora haïtienne aux Etats-Unis qui la soutient dans sa campagne. Préparant sa réélection, elle a refusé le mois dernier de recevoir des dons du célèbre Earl Holt, le président du Conseil des citoyens conservateurs (CCC), un groupe de suprémacistes blancs, dont les écrits racistes sont dénoncés aux USA. « Je l’ai fait parce que je connais mon identité, mes origines africaines et mes racines haïtiennes, explique Ludmya Bourdeau. Je suis une républicaine qui croit dans les valeurs défendues par Abraham Lincoln, Martin Luther King et Toussaint Louverture! »

Des soutiens de poids
Ludmya Bourdeau, fille de deux Haïtiens, Marie et Jean Maxime Bourdeau qui ne parlaient pas anglais quand ils sont arrivés en 1973 aux USA, a terminé ses études au Norwalk High School puis à l’université de Hartford. « J’ai réussi parce que je crois dans le rêve des pères de la patrie américaine et des fondateurs de l’indépendance d’Haïti. Ils doivent rester nos modèles. L’indépendance marche de pair avec le progrès. Haïti doit en faire sa boussole! » Durant sa campagne, elle a déjà reçu le soutien du candidat républicain à la présidence Mitt Romney et de son épouse Ann, du leader de la majorité Eric Canton, président de la Commission budgétaire de la Chambre, et de John Boehner, président de la Chambre.

Martine Karroll