Les démarches pour obtenir un compteur de l’edh

29
Timothe Jackson/ Challenges
Timothe Jackson/ Challenges

Beaucoup d’Haïtiens aspirent à consommer de l’électricité dans les conditions régulières en disposant des compteurs de l’EDH à titre résidentiel, commercial ou industriel. Malheureusement, nombreux sont ceux qui ignorent la procédure en vigueur pour obtenir une connexion légale. 

L’Électricité d’Haïti (EDH) bâtit la relation commerciale avec ses clients à partir d’un compteur (appareil qui permet de mesurer la consommation du courant électrique d’une installation en kilowatt/heure), que ce soit dans une maison ou dans des lieux d’activités professionnelles ou industrielles. Cet appareil permet donc à l’EDH, en tant que  fournisseur, de comptabiliser l’énergie consommée et de facturer le client. En clair, pour devenir un client actif de l’EDH, il faut posséder un compteur. Pourtant, en 2018, des milliers de gens ne savent pas comment faire pour ramener chez eux l’électricité.

Une procédure plutôt simple
La démarche est tout à fait simple, comme l’explique Jose Davilmar, le directeur de communication de l’EDH. « Avec sa carte d’identité, son permis de conduire ou son passeport, sa carte d’identité fiscale ou tout autre document d’identification émis par l’État haïtien, l’intéressé peut passer dans un bureau de l’EDH le plus proche, que ce soit à Port-au-Prince ou en Province, pour remplir un formulaire », précise-t-il. Les informations suivantes sont tout aussi importantes : deux (2) numéros de compteurs voisins (en amont et en aval), numéro du poteau le plus proche de la maison, liste de tous les appareils électriques, adresse complète et précise (référence s’il le faut), adresse complète du client si elle est différente de l’immeuble à alimenter, numéro de téléphone…pour ce qui concerne la première étape. La deuxième étape comprend la préparation du bordereau réclamé, la préparation de l’ordre de connexion, la préparation de la feuille de déclaration de charges, la signature du contrat et de la feuille de déclaration de charges par l’agent d’accueil et le client.

3 types de compteurs pour 3 types de clients
L’EDH fournie du service a plusieurs types de clients en installant soit un compteur résidentiel (pour une maison habitable), soit un compteur commercial (pour une entreprise ou une PME), soit un compteur industriel. Monsieur Davilmar croit que l’EDH a la volonté de desservir tous les demandeurs de compteurs, même si quelques rares fois des lenteurs sont enregistrées du côté de la compagnie, de façon involontaire. Il précise toutefois que les compteurs commerciaux ainsi que les industriels ont la préséance sur les résidentiels puisque l’EDH participe, à son niveau, à l’incitation à l’investissement et à la création d’emplois.

Un délai de paiement incitatif
Au lieu de 30 jours réguliers, l’EDH accorde à ses clients un délai de 40 jours pour payer le bordereau de facturation. Il s’agit, selon Monsieur Davilmar, d’une stratégie pour encourager les clients à payer l’EDH. En avril 2017, la compagnie comptait 109 290 clients pour les centres commerciaux de province. Ces chiffres sont passés en juin 2018 à 118 401, ce qui démontre que la demande en électricité sur le territoire national suit une courbe ascendante. Ces derniers mois, L’EDH a installé environ 30 mille compteurs, informe le directeur de communication, comme pour montrer que l’organisme autonome travaille sans relâche de manière à permettre aux ménages de devenir des clients réguliers.

Une volonté de servir, malgré les mauvais payeurs
Sur les 200 527 clients que compte l’EDH, seulement 27 469, soit 13,69 %, parviennent à honorer leurs dettes vis-à-vis de l’institution. Malgré tout, elle a fourni, dans la seule région métropolitaine de Port-au-Prince, une quantité de 69 millions 419 mille 956 kW/h au courant du mois de juin 2018 ; 91 millions 288 mille 119 kW/h dans tout le pays. En dépit des efforts déployés, l’institution arrive à facturer seulement 44,6 % de ce qu’elle fournit. Ceci engendre bien entendu une perte considérable de 55,4 % de la quantité d’énergie électrique produite, réduisant toutes les chances de  la compagnie d’être compétitive. Le kilowatt/heure se vend à 22 centimes en Haïti, alors que dans les autres pays, il varie entre 15 et 10 centimes. Actuellement, l’EDH fournit environ 261 MGW pour  plus de 10 millions d’habitants, une puissance électrique 14 fois inférieure à celle de la République Dominicaine, confirme Jose Joachin Davilmar.

Marc Evens Lebrun