Le défi de la gestion des déchets

112
EN PLUS DES DANGERS qu’ils représentent, les déchets sont un frein au tourisme. Photographie par Georges H. Rouzier / Challenges

La gestion des déchets est au cœur des défis environnementaux en Haïti. Dans la zone métropolitaine, où la population avoisine les 3 millions d’habitants, la valorisation et la transformation des déchets sont des secteurs clés. Assainissement, collecte, récupération, recyclage, enfouissement, etc. sont des éléments essentiels à inscrire dans un plan directeur de gestion des déchets impliquant les collectivités.

Selon les dernières données du ministère de l’Environnement, la quantité moyenne de déchets générés à Port-au-Prince est évaluée à 6 000 m3 par jour dont seulement 30 % sont collectés. Le reste est soit incinéré, avec les risques environnementaux que cela implique, ou tout simplement abandonné dans la nature. Ce dernier geste n’est pas sans impact puisqu’à chaque pluie, il entraîne les risques d’obstruction des égouts. La quantité de déchets produits s’accumule à une vitesse alarmante qui suit le rythme de la croissance démographique dans la métropole. Cependant, les moyens pour gérer cette masse de déchets et les installations pour supporter leur collecte ne croissent malheureusement pas à la même vitesse. Avec un budget de 240 millions de gourdes alloué pour la zone métropolitaine par le Trésor public, le SMCRS (Service métropolitain de collecte des résidus solides) ne peut tout simplement pas suffire à la tâche.