Quarante-trois jours après l’épopée de Vertières, soit le 1er janvier 1804, les généraux, officiers, sous officiers et soldats se rassemblèrent aux Gonaïves pour proclamer officiellement l’indépendance d’Haïti. La première République noire prit naissance dans l’esprit de fonder une nation unie et forte, à l’image de l’armée indigène qui est restée soudée et solide jusqu’au bout. Dieu seul sait combien de va-nu-pieds ont sacrifié leur vie pour nous laisser en héritage cette terre de liberté. Pourtant, ils sont souvent oubliés dans les discours des dirigeants politiques qui n’ont aucun sens de l’histoire. Aux soldats des FADH (reconstituées) d’honorer au son du clairon la mémoire de ces héros lors des parades militaires, à chaque date symbolique.

Cossy Roosevelt
Photographie par Georges H. Rouzier