Le certificat de bonne vie et mœurs, le document qui interroge

15
Timothe Jackson/ Challenges
Timothe Jackson/ Challenges

Comme le prévoit l’article 157 de la Constitution de 1987 amendée,  le premier ministre nommé Jean-Henry Céant a déposé au parlement 21 pièces parmi lesquelles son certificat de bonne vie et mœurs. Ce document juridique qui est délivré par un tribunal ou la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) est discutable. Selon certains hommes…

Challenges

Ce contenu est seulement réservé aux membres inscrits ! Vous pouvez vous connecter ou acheter un numéro individuel:

S’identifier Inscription Numéro individuel