Le 1er mai 2017, le président Jovenel Moïse lançait dans le département de l’Artibonite la caravane du changement avec notamment pour objectif de relancer la production agricole. Quelque dix mois après, la capacité de la plus grande zone rizicole du pays est nettement renforcée si l’on se base sur les centaines d’hectares de terre irrigués suite aux travaux intensifs de curage effectués. Et depuis, un regain d’espoir anime nombre de cultivateurs de la vallée de l’Artibonite, d’autant qu’ils peuvent bénéficier de beaucoup plus de semences et d’engrais. Comme le démontre la photo du mois, les terres arrosées sont plus fertiles et annoncent des récoltes importantes en 2018. À l’heure actuelle, la production locale de riz est d’à peine plus de 100 000 tonnes, or le besoin national dépasse les 550 000 tonnes. Haïti se voit donc obligé de poursuivre pendant encore quelques années sa politique d’importation à outrance de riz.

Cossy Roosevelt
Photographie  par  Georges H. Rouzier