La communauté haïtienne offre un
legs à Montréal

92
STENCER SAINTELANGE/ CHALLENGES
STENCER SAINTELANGE/ CHALLENGES

En 1960, on comptait à peine 200 personnes d’origine haïtienne sur l’île de Montréal. D’après les statistiques de 2011, ce nombre s’élevait à 119 185 dans la province québécoise. Aujourd’hui, pour la région de Montréal, les estimations tournent autour de 135 000 à 150 000 Haïtiens, soit le plus gros groupe ethnique de la métropole.

Inspirés par le désir de voir Montréal rayonner, divers organismes se sont mobilisés à l’occasion des 375 ans de la ville. L’année 2017 est ainsi consacrée à cet exceptionnel anniversaire de la fondation de Montréal. C’est une occasion unique de rassembler les amoureux de cette métropole, de toutes origines et de tout horizon, pour souligner de brillantes façons la vivacité de cette ville cosmopolite.

Dans le cadre des célébrations de son 375e anniversaire, des membres de la communauté haïtienne, en concertation avec des élus municipaux, ont constitué un comité d’initiative pour offrir à la Ville un buste grandeur nature de Toussaint Louverture. Celui-ci sera installé à l’entrée du parc du même nom qui avait été dédié en 2005 par la Ville de Montréal à la mémoire du précurseur de l’indépendance d’Haïti et héros de la lutte pour l’abolition de l’esclavage. Ce parc visait à saluer le 200e anniversaire de l’indépendance d’Haïti et le 50e anniversaire de la présence de la communauté haïtienne à Montréal.

L’arrondissement Ville-Marie a accepté de fournir le socle qui recevra la sculpture ainsi qu’un aménagement floral qui mettra l’œuvre en valeur. L’artiste Dominique Dennery a été choisie pour réaliser le buste. C’est à elle que l’on doit aussi le buste de Dessalines érigé à l’Hôtel de Ville de Gatineau. Le dévoilement est prévu autour du 23 août 2017, date anniversaire de la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition.

Deux élus municipaux font partie du comité : Nathalie Pierre-Antoine, conseillère municipale de l’arrondissement RDP – Pointe-aux-Tremble, et Frantz Benjamin, conseiller municipal de l’arrondissement Villeray – Parc Extension – St Michel et Conseiller de ville du District Saint-Michel. Pour Nathalie Pierre-Antoine, ce projet promeut la contribution des membres de la communauté haïtienne au développement économique, social et culturel de Montréal : «  Nous sommes reconnaissants de l’accueil et de l’hospitalité de Montréal dans la trajectoire migratoire des Haïtiens.Ce legs sera pour nous, comme pour l’ensemble de la collectivité, une manifestation tangible de notre présence à Montréal  », partage-t-elle.

Pour réaliser ce projet, l’objectif de financement est de 40 000$. Ce montant représente le coût de la conception, de la fabrication et de la production du buste, la réalisation d’un album souvenir et la cérémonie de dévoilement.

Pour ce groupe de citoyens, souligner la présence de la communauté haïtienne en offrant un legs à Montréal dans le cadre du 375e était nécessaire pour marquer l’importance et le rôle de la communauté dans le développement de Montréal. Pour Nathalie Pierre-Antoine : «  c’est une façon de faire un clin d’œil et de manifester concrètement notre présence. C’est une manière d’affirmer notre amour à cette ville d’accueil et de liberté  ».

Carla Beauvais

SHARE
Previous articleFocus Business
Next articleChavannes Jean-Baptiste