Kenneth Cole

317

Souriant et décontracté, mais toujours attentif à ce qui l’entoure, le designer américain Kenneth Cole était de passage en Haïti, pour visiter le centre de santé qu’il a installé à Cité soleil. Portrait d’un activiste social convaincu que les affaires et la philanthropie sont interdépendantes.

Lorsqu’il y a 30 ans, Kenneth Cole décide de démarrer une entreprise de chaussures, ses moyens sont limités mais, pour se faire connaître lors d’une foire qui se tenait à New York un mois plus tard, il a une idée brillante. Il obtient de fabricants européens un crédit pour se fournir en chaussures et, de retour à NYC, improvise un showroom dans un camion en plein centre de Midtown, au lieu de faire comme ses 1 000 compétiteurs installés dans les suites du Hilton. Mais, pour pouvoir stationner dans une artère de New York, une seule solution : y tourner un film. Qu’à cela ne tienne ! Il ajoute « Productions » entre « Kenneth Cole » et « Inc. » au fronton du camion et s’achète une caméra vidéo. Et le jour suivant, il filme Les débuts d’une compagnie de chaussures. Une anecdote qui exprime assez bien la créativité et l’opiniâtreté du personnage.

Un centre de santé et une boutique
Aujourd’hui sa compagnie Kenneth Cole Productions connaît une renommée internationale. Elle conçoit des vêtements, des chaussures et des accessoires sous plusieurs marques. Elle a aussi de nombreuses licences et ses produits sont distribués dans le monde entier. Depuis novembre 2014, un magasin de la marque a ouvert ses portes en Haïti, à Pétionville. Mais Kenneth Cole avait déjà entrepris la construction d’un centre de santé dans la capitale. « Après le tremblement de terre de 2010, nous n’avions pas les ressources nécessaires pour reconstruire des bâtiments mais nous avons découvert que beaucoup de personnes en Haïti avaient désespérément besoin de chaussures, raconte Kenneth Cole. Nous avons organisé des collectes de chaussures dans nos magasins et expédié des milliers de paires pour aider les gens à se remettre sur pieds. » Le designer s’est rendu ensuite avec 16 de ses collaborateurs en Haïti en 2011 pour lancer une initiative de développement communautaire sur le terrain. La Fondation a mis en place un programme de collecte de fonds pour construire le Centre de santé Kenneth Cole Haïti (The Kenneth Cole Haiti Health Center – KCHHC) à l’hôpital Ste Marie de Cité Soleil. Le KCHHC fait partie d’un système médical collaboratif à trois niveaux, qui fonctionne en partenariat avec la Fondation Saint-Luke pour Haïti.

100 patients par jour
En trente ans, Kenneth Cole a développé une image et une marque qui se distinguent par une implication envers les communautés dans le besoin. Dans les années 80, il a été l’un des pionniers de la sensibilisation au virus du HIV/SIDA à travers l’AmfAR. Dans les années 90, conduit par sa passion pour la justice sociale, il a inventé le concept des collectes de chaussures, plus tard étendu aux vêtements, qui a donné lieu à la distribution de plus de 2 millions de paires de chaussures dans des communautés défavorisées. Chaque année depuis 2011, il se rend en Haïti pour s’assurer des progrès du Centre de santé. C’est le premier pays en dehors des États-Unis où sa fondation est active. Cette année, en partenariat avec l’AmfAR et avec le support de la Fondation d’Andrea Bocelli, une levée de fonds a permis de réaliser l’Initiative pédiatrique, pour combattre la transmission verticale (de la mère à l’enfant) du virus HIV/Sida, à l’hôpital Saint-Damien (Tabarre). Le centre Saint-Luke, lui, est situé en plein cœur de Cité-Soleil et accueille entre 80 et 100 patients par jour : « La pauvreté que nous observons dans cette communauté est terrible. Mais lorsque je repense à ma première visite il y a quatre ans, je vois les changements, ne serait-ce que parce que les routes sont praticables et que les gens ne sont plus sous des tentes comme c’était le cas. Je suis impressionné par la résilience et la force des Haïtiens. »

Stéphanie Renauld Armand