Kasoumee, la nouvelle star du hip pop haïtien

266
701 ENTERTAINMENT
701 ENTERTAINMENT

Ses musiques tournent en boucle sur les ondes depuis 2013. Les jeunes de son âge connaissent par cœur ses hits ; les producteurs lui courent après…Elle est déjà considérée comme une star en Haïti.

Âgée aujourd’hui de 24 ans, Kasoumee se prédestinait à une carrière de médecin, comme l’avaient souhaité ses parents. Mais nul n’échappe à son destin! Karstine Eldad Cangé, originaire de Petit-Goave, rêvait secrètement de devenir chanteuse. Après une brève carrière de mannequin, elle se lance officiellement dans la musique en 2013 avec son tout premier titre « Tankou Kasoumee ». Il s’agit d’un égotrip vidéoclipé dans lequel Karstine Eldad Cangé expose tous ses talents : sa voix percutante, sa silhouette de mannequin, son rythme, sa vibration…

Innovation
Ce mot est écrit en caractère gras dans son vocabulaire personnel et l’on en saisit mieux le sens profond quand elle dit « on ne peut pas faire de la musique pour la musique! Il faut innover, créer ». Snaque 701, son producteur, est emballé par cette volonté continue « d’innover » et croit que Kasoumee est « l’alternative » qui peut propulser le hip pop haïtien et lui donner une mission sacrée, celle d’éduquer la jeunesse. Pour cette jeune maman, il est important de projeter une image saine. C’est la raison pour laquelle ses vidéos ne contiennent pas de scènes obscènes comme c’est le cas avec bien d’autres rappeurs haïtiens de la nouvelle génération. « Mes messages encouragent les jeunes à se soucier de leurs études, à avoir des projets d’avenir et à ne jamais se laisser intimider », souligne-t-elle avant d’ajouter : « je lutte pour le respect des femmes, des mères en particulier ; j’interviens sur la nécessité de construire ensemble le pays au lieu de l’abandonner. ». La meilleure preuve reste ses titres , comme « Mwen ta vle/j’aimerais » sorti après le passage de l’ouragan Matthew et inspiré de la situation de milliers de jeunes qui partent à destination du Chili ; ou encore « Elles sont toujours là », un vibrant témoignage aux femmes haïtiennes si courageuses. Kasoumee, elle aussi a fait preuve de courage et de détermination : « au début, j’avais pas mal de défis à relever mais 701 Entertainment m’a permis de réaliser mes rêves ». Dans le cinquième et dernier titre de son album promotionnel, « Ou pa konnenm », elle s’attaque en effet aux mauvaises langues affirmant : « j’ai travaillé fort pour être aujourd’hui l’artiste Kasoumee ».

Kasoumee a déjà une certaine reconnaissance internationale pour avoir représenté Haïti au West Indies Festival en 2017, en Guadeloupe. Avec l’appui de son producteur Snake 701 et Jean Jean Roosevelt entre autres, sans oublier le soutien de ses fans, elle compte bien atteindre ses objectifs.

Il faudra attendre 2018 pour apprécier son tout premier album. Karstine Eldad Cangé nous promet une production qui marquera à tout jamais le Hip Pop haïtien.

Cossy Roosevelt