Justice pour la médecine légale

377
Photographies par Georges H. Rouzier / Challenges

Le Dr Jeanne Marjorie Joseph milite pour une médecine légale fonctionnelle
en Haïti. Pour elle, la justice est bloquée sur certains dossiers car l’importance
des médecins légistes est trop souvent négligée.
Par Ralph Thomassaint Joseph

Née à Saint-Michel-de-l’Attalaye, le Dr Jeanne Marjorie Joseph a grandi dans une famille de dix enfants. Après son diplôme de l’Université d’Etat d’Haïti, elle s’est spécialisée en anatomie pathologique et en médecine légale en France. De retour en Haïti, elle a participé en 1999 à la création de l’Unité de recherche et d’action médico-légale (URAMEL), une organisation qui regroupe des professionnels du droit et de la santé dont elle est la coordonnatrice. Elle est l’un des deux médecins spécialistes en médecine légale en Haïti actuellement. Jeanne Marjorie Joseph a réalisé de nombreuses études post-universitaires notamment en psycho-traumatologie, équité de genre et en pédagogie des sciences de la santé. Elle est membre de la coordination concertation nationale contre les violences faites aux femmes.