Indispensables matériaux

423
L’ACIÉRIE D’HAÏTI est l’une des plus grandes entreprises industrielles du pays. Photo par Tatiana Mora Liautaud / Challenges

La reconstruction d’Haïti réclame une exploitation et une utilisation intensive des matériaux de construction. Les matières premières proviennent de l’ingénierie locale ou sont simplement importées. Quel est l’état des lieux en 2016 ?

La production nationale en matière de construction passe d’abord par des investissements majeurs qui ont débuté en 1972 lors de la création de l’Aciérie d’Haïti. L’apport de l’Aciérie d’Haïti, plus connue sous le nom d’ADH, dans le secteur de la construction haïtienne est depuis lors déterminant. Selon Jean-Marc Glaudon, son directeur général, « l’Aciérie d’Haïti demeure l’une des plus grandes entreprises industrielles du pays, avec une histoire et une vision de développement, de modernisation, d’innovations et de diversification. La société idéalement localisée sur la route Nationale n° 1 est située sur un site industriel de 35 hectares avec plus de 150 000 m2 d’entrepôts couverts. »