Incendies : l’urgence d’agir

42
LES SAPEURS-POMPIERS haïtiens font face à un manque cruel de moyens. Photographies par Georges H. Rouzier / Challenges

Alors que les autorités haïtiennes s’activent à relancer le processus électoral et redynamiser l’administration publique, les principales urgences de l’heure ne sont toujours pas adressées. Le peuple haïtien, qui est miné par une misère atroce, est aussi exposé quotidiennement à de multiples dangers. Les incendies de ces dernières semaines n’ont fait que le rappeler.

En moins d’un mois, trois incendies ont éclaté dans le pays dont le plus grave a été enregistré à Hinche (département du Centre) le 17 mars dernier faisant sept morts et des dégâts matériels considérables. La scène du désastre a impliqué un camion-citerne venu approvisionner une station d’essence et des petits marchands qui encombraient l’espace de livraison. Une scène qui se répète souvent et qui allait déboucher sur une catastrophe redoutée depuis longtemps par des personnes avisées. Et cela devait arriver pour que les autorités locales puissent prendre conscience des dangers quotidiens qui menacent la population.