AFFRONTER LES FEUX DE LA GÉHENNE pour sauver des vies et des biens, est l’un des plus grands sacrifices à consentir par un être humain. Les sapeurs-pompiers de partout le font à chaque appel sans penser à l’argent, aux distinctions et à la gloire. Voilà ce qui fait d’eux des gens extraordinaires, des héros, des monuments…

Le monde se souviendra longtemps encore des 343 sapeurs-pompiers de New York qui ont péri dans les flammes et les décombres du World Trade Center, le 11 septembre 2001. Ils se sont précipités sur les lieux malgré la dimension de la catastrophe pour porter secours à des centaines de personnes en danger. Nos soldats du feu feraient de même si le cas se présentait en dépit du fait que le corps des pompiers est dépourvu de tout en 2016. Ils ont affronté plusieurs incendies ces derniers mois avec l’appui de quelques riverains. A Hinche (Centre), à Pétion-Ville (Ouest) et à Léogâne, ces soldats ont eu d’énormes difficultés à circonscrire des flammes provoquées notamment par des produits pétroliers ou des problèmes électriques. A preuve, ce sapeur-pompier face à un embrasement qui menace de tout engloutir ne recule point même à l’épuisement de l’eau.

Cossy Roosevelt