Haïti vue par Marie Arago

499
Photographies par Marie Arago

Son compte Instagram a été mis en vedette par la célèbre plateforme sociale dédiée aux photographes amateurs et professionnels. Regard unique sur le monde qui l’entoure, Marie Arago capte avec respect et discrétion des clichés de la vie quotidienne en Haïti.

Une femme obscure à travers une fenêtre parsemée de gouttes de pluie, deux jeunes filles en uniforme dont le regard perçant est gage d’un avenir brillant mais incertain, des fous rires d’élèves de FotoKonbit, un jeune désabusé assis en face d’une affiche PHTK et ce vendeur entouré de ses chaussures au marché Dajabon. Ce sont eux et des milliers d’autres que l’on découvre en parcourant les images sur le compte Instagram de Marie Arago. Ce récit de la vie quotidienne en Haïti détonne quand on le compare à cette tendance de mettre en scène la beauté du pays. Ces plages à couper le souffle, ces montagnes d’un vert limpide qu’on présente alors que moins de 2 % de la superficie de l’île est boisée. Marie Arago, elle, a fait le pari de mettre en scène le peuple haïtien dans toute sa splendeur, sa fragilité, sa spontanéité et sans filtre.

A la recherche de l’émotion
Son travail peut être associé au courant photo-documentaire dans la mesure où sa vision de ce qui l’entoure n’influence pas les clichés qu’elle capte. En parcourant les images de Marie Arago, le propos politique ne se fait pas ressentir. Elle observe, recherche une émotion, un vécu, et le partage. Mais lorsque ses images sont propulsées sur la toile, c’est à ce moment que la magie opère. Dans l’œil de celui ou celle qui voit ces photographies, la conception d’Haïti peut prendre un autre tournant. Aux antipodes des images véhiculées dans la presse internationale, quand Marie Arago présente le peuple haïtien, que l’on qualifie de plus pauvre du monde, on découvre un peuple riche. Riche en culture, en arts, en traditions, en histoire. On découvre des hommes et des femmes passionnés, sensibles et qui ne laissent pas la fatalité de la vie les décourager. Au contraire. On vient à la rencontre d’un peuple qui se tient debout et qui, malgré tout, exprime la puissance du mot liberté.

Intriguée par le peuple haïtien alors qu’elle résidait à New York, c’est à Miami que Marie Arago découvrira davantage la culture haïtienne, avant que l’amour ne la conduise cœur et âme vers la Perle des Antilles où elle a élu domicile depuis cinq ans. Elle est cofondatrice de FotoKonbit qui est un organisme à but non lucratif créé en 2010 par un groupe de photographes haïtiens et une Américaine qui prodiguent gratuitement des cours de photographies et soutiennent la scolarité de certains de leurs étudiants. Elle est également directrice du département numérique du Centre d’Art de Port-au-Prince.

www.mariearago.com

www.instagram.com/mariearago

Carla Beauvais