Haïti sur les planches à New York

166
POUR LA PIÈCE ELIJAH GREEN, le costume de la comédienne Meg Harper est en partie issu de l’artisanat haïtien. Photo par Georgia Nerheim.

Surprenant, intrigant et originalement valorisant pour les savoir-faire haïtiens, plusieurs éléments de la tradition artisanale haïtienne se sont glissés dans les costumes de scène d’un spectacle qui se joue actuellement à New York.

L
e metteur en scène américain Andrew Ondrejcak a collaboré avec le groupe Ethical Fashion Initiative en Haïti pour la fabrication des costumes de la pièce de théâtre Elijah Green, qui se joue depuis le 10 mars et jusqu’au 19 mars au théâtre The Kitchen à New York.

Chapeau en latanier naturel réalisé par Labiche à Côtes-de-Fer et tablier en quilt et appliqués réalisés par Peacequilts à Lilavois accompagnent par exemple cette veste et ce tablier en coton tissés à la main au Burkina Faso portés par la comédienne Meg Harper. Une autre comédienne porte un corsage haut en macramé confectionné par l’Atelier 21 à Cité Soleil, associé avec d’autres éléments provenant du Tibet ou de Hong Kong.

Andrew Ondrejcak est un auteur, metteur en scène et directeur artistique. Il est connu pour ses performances, pièces de théâtre ou opéras mais aussi défilés de mode. C’est probablement cet intérêt pour la mode qui l’a poussé à travailler avec Ethical Fashion Initiative, une organisation internationale qui établit le lien entre les artisans d’Afrique ou d’Haïti et les designers internationaux.

Stéphanie Renauld Armand