Haïti comme source d’inspiration artistique

125
L'artiste peintre Emily Bauman
L'artiste peintre Emily Bauman

Depuis la venue de ses premiers habitants, notre Île, appelée jadis Ayiti, a toujours été caractérisée par la richesse de ses écosystèmes et les croyances mystiques dominantes. Des sources d’inspiration qui se régénèrent à travers les œuvres des peintres notamment. C’est le cas avec Emily Bauman…

L’atelier, c’est le meilleur endroit où l’on peut découvrir un peintre dans toutes ses dimensions. Et quand il arrive à trouver l’environnement adéquat pour créer et s’imprégner jour et nuit de ses œuvres, il en fait son royaume artistique. L’appartement d’Emily Bauman à Pacot (un quartier de Port-au-Prince encore boisé), en est l’exemple typique. Elle nous y accueille avec un large sourire contagieux et nous ouvre les portes d’un monde Mystique ! « Dans le sens artistique du terme », explique Emily qui a pris soin d’orner les différentes parties de sa demeure de rêve avec des toiles les unes plus magnifiques que les autres, inspirées notamment de la légende des sirènes.

La visite de son ravissant manoir commence tout d’abord par la cuisine qui joue le rôle d’atelier de production. On y trouve tous les accessoires nécessaires à l’artiste : table de travail, toiles, palettes, pinceaux…tout autant de tableaux en phase d’achèvement qui seront bientôt exposés. Sa salle à manger, son salon ainsi que sa chambre à coucher font partie de ce que l’on peut appeler la galerie « rêve doré » d’Emily.

UNE SIRÈNE dans l'univers de Emily Bauman. <br/>PHOTOGRAPHIES PAR STENCER SAINTELANGE/ CHALLENGES
Une sirène dans l’univers de Emily Bauman.
PHOTOGRAPHIES PAR STENCER SAINTELANGE/ CHALLENGES

Haïti, sa source d’inspiration
Née au Canada, Emily Bauman est rentrée en Haïti à l’âge de sept ans et y a passé le reste de son enfance. Elle part ensuite étudier, produit des œuvres, fait le va-et-vient, pour finalement s’installer définitivement à Port-au-Prince, plus précisément dans son quartier préféré, Pacot. Depuis 2015, elle découvre le pays sous tous ses aspects. Voilà pourquoi elle est à même de percer le mystère des vèvè, ces symboles qui transmettent des messages que seuls les initiés et les artistes peuvent décrypter. « Je montre la vie interne à travers la peinture et la photographie », prend plaisir à souligner Emily qui éprouve toujours du bonheur à innover. « Je suis toujours inspirée de nouveau par mon environnement, par les gens que je rencontre…j’ai une inspiration continuellement renouvelée et c’est seulement Haïti qui peut me donner cette énergie (…) », se réjouit-elle.
En innovant, elle parvient à maîtriser la peinture résine qui lui donne la possibilité de compter parmi ses œuvres des tableaux, des cabarets, des habits, des meubles d’une nouvelle texture. Ses produits seront bientôt disponibles sur son site e-commerce (www.amanacer.ca), et Emily envisage même parallèlement de partager cette expérience avec d’autres artistes. Sa collection « Rêve doré », avec un total de 70 tableaux, a été exposée à l’Alliance française au Cap-Haïtien et à Yanvalou à Port-au-Prince, en 2015 et 2016. Entre janvier et juillet 2017, une cinquantaine de peintures a été vendue, ce qui démontre le niveau d’appréciation et la qualité des œuvres d’Emily Bauman qui mettent en valeur les richesses culturelles, religieuses et touristiques d’Haïti.
Pour l’heure, la jeune artiste travaille simultanément sur 5 projets, parallèlement à d’autres activités professionnelles. De l’inspiration, elle en a à en revendre, et ce n’est pas pour rien qu’Emily a appelé son atelier AMANACER « le réveil de l’Âme », comme pour dire que ses inspirations se régénèrent continuellement.

Cossy Roosevelt