Focus Business

22

HAÏTI/CROISSANCE ÉCONOMIQUE :
HAUSSE DE 3,4 % DE L’ICAE

Selon la dernière publication des statistiques économiques conjoncturelles de l’IHSI, comparées au 1er trimestre de l’exercice fiscal 2017-2018 où le taux de croissance a été de seulement de 0,6 %, les activités économiques ont crû de 3,4 % au 1er trimestre (octobre décembre). Cette augmentation de l’Indice Global de l’Indicateur Conjoncturel d’Activité Économique (ICAE- HAÏTI) est obtenue à partir des bas niveaux du premier trimestre de l’année 2017 qui était fortement impacté par l’ouragan Matthew. Elle est soutenue par les trois grands secteurs de l’économie. Le secteur primaire a crû de 4,2 %, le secteur secondaire de 3 % et le secteur tertiaire de 3,5 %. L’agriculture qui est de loin la branche la plus importante du secteur primaire, a affiché, en rythme annuel, une hausse de 4,1 %, par rapport au premier trimestre de l’exercice fiscal 2016-2017. Ce renversement de tendance, eu égard à la chute de 5,8 % enregistrée à la même période de l’année antérieure, est consécutif, entre autres, à l’augmentation de l’espace cultivé qui, l’année dernière, était réduit à plus de 30 % dans les zones affectées par le cyclone Matthew, particulièrement le Grand Sud.

La Branche des Industries Manufacturières qui regroupe l’ensemble des activités de fabrication s’est nettement mieux comportée au 1er trimestre de cette année qu’en 2017. L’ICAE de ces industries a enregistré en glissement annuel une progression de 3,2 % au cours de ce trimestre, contre 2,6 % au 1er trimestre de 2017. La Branche Commerce, constituée de l’ensemble des activités de distribution de biens et de services, a été globalement positive au 1er trimestre 2018, affichant en glissement annuel une croissance de 1,9 %, contre une chute de 0,4 % au cours de la même période de l’année dernière. Cette augmentation a été surtout soutenue par l’accroissement de 6,8 % des activités du commerce informel, le secteur formel ayant crû de seulement 0,8 %.

Aljany N. Zephirin

 

LA BID LANCE LE CONCOURS
« BLUE TECH CHALLENGE »

La Banque Interaméricaine de Développement (BID) a lancé en partenariat avec Compete Caribbean Partnership Facility le concours « Blue Tech Challenge », avec l’appui de  Natural Capital Lab, de Sustainable Islands Platform, du Département du Développement international (DFID), de la Banque de développement des Caraïbes (BDC) et du gouvernement Canadien. Ce concours vise à identifier les entreprises et organisations qui cherchent à développer des modèles commerciaux utilisant des technologies de pointe et qui favorisent la gestion durable des océans, des écosystèmes marins et des ressources côtières, tout particulièrement dans 14 pays : Les Bahamas, La Barbade, Belize, Guyana, Haïti, Jamaïque, Suriname, Trinité-et-Tobago, Antigua-et-Barbuda, Dominique, Grenade, Sainte-Lucie, Saint-Kitts-et-Nevis et Saint-Vincent-et-les Grenadines. Les entités des 48 pays membres du Groupe de la Banque interaméricaine de développement (IDBG) sont invitées à participer au défi. Celles qui seront sélectionnées pourront opter pour un financement et/ou une assistance technique pour mettre en œuvre un projet pilote d’économie bleue dans l’un des pays cibles. Les demandes de financement pour l’assistance technique non remboursable devraient aller de 150 000 $ US à 500 000 $ US. Les propositions de prêts devraient se trouver dans une fourchette allant de 500 000 $ US à 2 millions $ US (à condition que l’entité partenaire contribue au moins à 50 % du budget du projet). Les gagnants feront également partie du réseau d’innovateurs du Groupe de la BID qui travaillent dans la région des Caraïbes. Ils participeront aux échanges de connaissances, d’expertise et des meilleures pratiques, et auront de nombreuses occasions de participer aux événements du réseau régional de la BID.

Aljany N. Zephirin