Focus Business

24

«HAITI PUZZLE», PREMIER VAINQUEUR
DE LA CREATIVE BUSINESS CUP HAITI

Devant un jury composé de l’économiste Etzer Emile, de Pascal Jauney, et de Serge Richard Petit-frère, les finalistes, tous des chefs d’entreprise, se sont vus accorder trois minutes pour présenter leur institution. Après délibération du Jury, « Haiti Puzzle » , une institution évoluant dans la conception de puzzles éducatifs haïtiens , est sortie gagnante du concours grâce au pitch convaincant de sa fondatrice Angela Absolu.

 « Asokafresca », « Makasan », « Mak pa nou », « Haiti Puzzle » et « Lonbrit » étaient les cinq concourants du jour. Ainsi, la compagnie fondée par Wilfrid Théodore et Angela Absolu est officiellement en lice pour la finale de la Creative Business Cup au Danemark. « Haiti Puzzle » sera la première entreprise haïtienne à prendre part à cette compétition internationale sur les industries créatives. Lancée depuis deux mois par CEDEL en Haïti, la Creative Business Cup ambitionne de supporter les entrepreneurs des industries créatives en les aidant à développer leurs idées commerciales, à se relier aux investisseurs et aux marchés mondiaux, et aussi à renforcer leurs capacités d’innovation au profit de la société. L’équipe gagnante a bénéficié de l’accompagnement des organisateurs de la Creative Business Cup pendant tout le déroulement du concours au Danemark, en novembre dernier, où des entrepreneurs du monde entier étaient en lice  pour prouver leurs compétences.
Aljany N. Zéphirin

HAÏTI/ÉNERGIES RENOUVELABLES :
ZÉRO INVESTISSEMENT ÉTRANGER EN 2017

Selon le dernier rapport de la CEPALC (Commission Économique Pour l’Amérique Latine et les Caraïbes) publié en août dernier, les énergies renouvelables, les télécommunications et l’industrie automobile ont capté plus d’Investissements Directs Étrangers (IDE) en 2017. Ceci au contraire du Brésil, du Mexique et du Chili, qui ont été parmi les 10 pays en développement les plus intéressants pour les investissements dans le secteur des énergies propres en 2017. Haïti, qui a signé l’Accord de Paris sur le climat, n’a obtenu aucun investissement direct, alors qu’il s’était engagé à produire d’ici 2020 près de 80 mégawatts d’énergie propre. Pour l’année 2017, les IDE ont atteint 375 millions de dollars contre 105 millions en 2016. Par ailleurs, la République Dominicaine a complété un programme de financement de 80 millions de dollars pour la construction d’un nouveau parc éolien d’une capacité de 50 mégawatts. Toujours selon le rapport de la CEPALC, la République Dominicaine arrive en première position avec 3,57 milliards de dollars d’IDE soit 60 % des 5,83 milliards d’IDE dégagés dans les Caraïbes. En dehors du secteur du commerce et de l’industrie, celui du tourisme reçoit plus de 700 millions de dollars en moyenne chaque année et l’immobilier près de 550 millions. Les Bahamas et la Jamaïque arrivent en 2ème et 3ème position, avec respectivement 928 millions (16 % des IDE) et 649 millions (11 % des IDE).
Aljany N. Zéphirin