Focus Business

35

HAÏTI, DEUXIÈME MARCHÉ POUR LA RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

Selon les chiffres publiés par le Bureau national des statistiques (Oficina Nacional de Estadísticas, ONE), les biens importés de la République Dominicaine représentent environ 800 millions de dollars annuellement. Les T-shirts et sous-vêtements figurent parmi les principales filières d’exportation totalisant 127,44 millions de dollars américains; les tissus en coton rapportent 98,13 millions et les ingrédients pour la préparation des sauces avoisinent les 61 millions dollars. Ceci sans parler de la filière avicole haïtienne qui est pratiquement contrôlée par les producteurs dominicains en dépit des efforts déployés ces dernières années dans le pays.

Le marché haïtien est de plus en plus envahi par les produits dominicains, et depuis le tremblement de terre de janvier 2010, des tonnes de fer et de ciment traversent quotidiennement la frontière. Mais ce qui préoccupe le plus le secteur privé haïtien des affaires c’est l’absence de mesures efficaces pour combattre la corruption au niveau de la frontière avec la République Dominicaine.

Cyndia Registre

CCBOUTIK, UNE PLATEFORME POUR PROMOUVOIR LES PRODUITS LOCAUX ET L’ART HAÏTIEN

La centrale, aussi appelée « réseau intelligent » ou « smart grid », annonce 450 kilowatts de production d’énergie solaire, dédiés au complexe médical et de réhabilitation de Nos Petits Frères et Sœurs à Tabarre. Mis en œuvre par NPH Allemagne et la Fondation Biohaus, le projet a germé à la suite du tremblement de terre et s’est concrétisé grâce à la volonté et aux technologies promises par ces deux organisations allemandes. Après une installation pilote de panneaux voltaïques générant 85 kW en 2013, pour l’hôpital St Luke, la première centrale solaire est donc en marche en Haïti depuis août 2017.
Il s’agit d’une installation hybride, qui combine des panneaux solaires importés du Venezuela et du Mexique et des batteries au lithium-ion de la société de technologie berlinoise Qinous. Les onduleurs sont fournis par Bonfiglioli Allemagne et l’équipement de mesure est fourni par Solargy  (Hanovre).
Le projet, qui est le plus grand réseau intelligent indépendant dans la région des Caraïbes, est déjà opérationnel. Avec cette installation de 450 kW, seront fournis 100 % d’énergie solaire et toute la puissance requise pour toutes les installations de Nos Petits Frères et Sœurs, y compris la production alimentaire, un atelier de réparation automobile, une école et l’hôpital Saint-Damien. Le complexe, qui emploie 1 800 personnes, devrait économiser environ 550 000 dollars américains par an, et 2 000 tonnes de CO2 grâce au réseau intelligent et à la réduction de la consommation des générateurs diesels.  Un projet pilote de taille modeste qui ouvre la voie vers une génération solaire et pourrait contribuer à concrétiser le programme de politique énergétique extrêmement ambitieux du gouvernement actuel qui promet, dans un délai de 24 mois, d’électrifier le pays à l’aide de l’énergie solaire.

Stéphanie Renauld Armand