Divertissement: Le grand rêve de dream empire

826
HUGLINE JÉRÔME entend rehausser l’image d’Haïti à travers la culture. Photo par Frederick Alexis.

Hugline Jérôme est l’une des promotrices de spectacles les plus actives du pays. Déterminée pour certains, trop ambitieuse pour d’autres, son style de gestion a du mal à se faire adopter dans une société haïtienne qui peut « parfois » être machiste. Faisant fi de toutes critiques, elle suit son chemin en présentant le 28 novembre sa nouvelle division Dream Empire.

D’emblée lorsqu’on aborde le sujet de sa réputation et des critiques à son égard, Hugline Jérôme frôle l’arrogance : « J’accepte les critiques constructives, les autres je m’en fiche. J’irais même jusqu’à dire que je suis triste pour ceux qui me critiquent sans me connaître. Haïti est un pays où rêver est un luxe. Je n’ai pas peur de rêver et c’est ce que je veux léguer comme héritage à ma fille : la capacité de voir grand et surtout de croire que tout est possible. J’ai appris que tout rêve à un prix ! J’accepte donc les contrecoups et les considère comme mon prix à payer. »

Naissance de Dream en 2008…
Après un séjour aux États-Unis, Hugline Jérôme rentre au pays et crée Dream en janvier 2008. Déjà impliquée dans le domaine de l’organisation d’événements à New York, c’est tout naturellement qu’elle continuera dans la même veine en Haïti. À ses LE GRAND RÊVE DE DREAM EMPIRE Hugline Jérôme est l’une des promotrices de spectacles les plus actives du pays. Déterminée pour certains, trop ambitieuse pour d’autres, son style de gestion a du mal à se faire adopter dans une société haïtienne qui peut « parfois » être machiste. Faisant fi de toutes critiques, elle suit son chemin en présentant le 28 novembre sa nouvelle division Dream Empire. Divertissement 44 CULTURE LIRE, ÉCOUTER, VOIR… débuts, elle se spécialise dans l’organisation événementielle dans le secteur de l’industrie des courses de motos à Jacmel. Dès ses premiers pas, le milieu l’accueille avec réticence. Elle aura donc à conjuguer avec la réalité et les choix de son passé et ses projets d’avenir dont la motivation première est l’éducation de sa fille qu’elle doit élever seule.

… suivie de celle de Dream Promo en 2012
S’implantant graduellement à Portau-Prince, de 2009 à 2011, Dream entretient une fructueuse collaboration avec le comédien Kako qui donne naissance aux concepts Bingo Night et Stand Up for Haïti. En 2012, l’ex-PDG de la compagnie Voila, Robin Padberg, se joint à Dream qui devient une société anonyme baptisée Dream Promo. Les opérations se limitent à la production de spectacles et d’événements culturels. La mission de cette nouvelle entreprise est de réaliser des événements à grand déploiement mettant à l’avant des groupes locaux tels que T-Vice, Mizik Mizik, Nu Look, Ram, Boukman…

Rêver grand
Dream est née, d’un rêve… celui de non seulement rehausser la qualité des spectacles offerts en Haïti mais aussi de rehausser l’image d’Haïti sur la scène internationale par la repré- sentation professionnelle de son potentiel culturel et la promotion d’une production artistique de calibre international. C’est en janvier 2013 que Dream Promo prend un virage en devenant l’agence de l’artiste pluridisciplinaire Luck Mervil. De cette rencontre naît une vision unique pour la scène culturelle haïtienne. Avec le concours de Luck Mervil, Richard Buteau (Hotel Karibe), Steve Rasier (manager de Rachid Badouri), Patrick Moussignac (Media Mogul), Hugline Jérôme réussit à convaincre des commanditaires et de grands artistes à se produire en Haïti, malgré la perception négative du pays par certains. Ils sont plusieurs à s’être succédé au Karibe. Dans la sphère humoristique, nommons Rachid Badouri, Mike Ward, Jeremy Demay, Daniel Tirado, Eddy King ; côté musique, citons Orlane, Eric Virgal, Kwak, Harry Diboula, Malavoi, Claude Barzotti, Mario Pelchat ou encore les Gipsy Kings. D’autres spectacles ont été pré- sentés, c’est le cas de la tournée mondiale Hamlet et du cirque multimédia Quixotic.

Rêver encore plus grand avec Dream Empire
Cette année, Hugline Jérôme dévoile sa nouvelle division Dream Empire. Un service qu’elle lancera en grande pompe le 28 novembre. Pour elle, cet ajout à l’offre de Dream découle d’une suite logique : « Dream Empire existe pour encadrer adéquatement les artistes que nous représentons. Cette agence artistique est là non seulement pour aider des talents à développer leur “brand”, mais elle compte offrir également des services de consultation (portfolios, photoshoot, séminaires). » Pour le moment, les artistes dans l’écurie de Dream Promo sont Orlane, T-Ansyto, Luc Romain et Lyska Vante. Pour Hugline Jérôme, la vision est claire : « Nous avons le talent en Haïti mais nous ne savons pas comment nous vendre à l’international. Pour atteindre le niveau d’excellence que nous visons, il nous faut être prêt et nous structurer. C’est la mission de Dream Empire. Nous comptons travailler en partenariat avec le ministère de la Culture pour aider les talents qui manquent grandement de support et d’encadrement. Nous mettons énormément l’accent sur le tourisme ces derniers temps mais il nous faut comprendre que l’un des facteurs les plus déterminants pour la réussite d’un plan de développement touristique est la culture. En Haïti, la culture c’est notre pétrole à nous. Il ne nous reste qu’à le puiser pour le développer et en faire une source de création et de positionnement pour Haïti. »