Des affaires: Des prix toujours à la hausse

65
T. Mora Liautaud / Challenges

L’Institut haïtien de statistique et d’informatique vient de dévoiler l’Indice des prix à la consommation du mois d’octobre. Si l’inflation mensuelle est en légère baisse par rapport au mois dernier, elle atteint 11,7 % sur les douze derniers mois.

En léger ralentissement de l’inflation en rythme mensuel a été enregistré au cours du mois d’octobre 2015. En effet, le niveau de l’Indice général des prix à la consommation (base 100 en août 2004) est passé de 245,7 à 248,2, soit une inflation de 1 %, contre 1,2 % le mois précédent. A l’inverse, une certaine accélération a été observée en inflation annualisée, avec une hausse de 11,7 % en octobre, contre 11,3 % en septembre. L’accroissement mensuel enregistré résulte de l’évolution à la hausse de la quasi-totalité des fonctions de consommation mais les variations les plus significatives se trouvent dans  Alimentation, Boissons et Tabac » (0,9 %), « Habillement, Tissus et Chaussures » (1,7 %), « Loyer du Logement, Energie et Eau » (1,2 %),

« Aménagement, Equipement et Entretien du Logement » (1,8 %) et « Autres Biens et Services » (2,1 %). L’augmentation de la fonction « Alimentation, Boissons et Tabac » provient particulièrement du millet (3,3 %), de la farine de blé (0,8 %), du spaghetti (0,8 %), du corn-flake (4,2 %), des viandes de bœuf, de porc et de cabri (respectivement 1,8 %, 1,7 % et 1,3 %), du poulet (2,5 %), des œufs (2 %), de l’avocat (3,8 %), de la banane (4,5 %), du giraumon (3,6 %), du mirliton (4,1 %), pois vert (2,3 %), du pois sec (1,1 %), de l’aubergine (4,3 %), des choux (4,2 %), de l’oignon (3,2 %), de la carotte (4,1 %), de la tomate (3,4 %), de l’igname (3,4 %), du malanga (3,2 %), du manioc (3,5 %), de la patate (4 %), de la pomme de terre (4,6 %), de l’arbre véritable (2,4 %), de l’orange (3,3 %) et de la chadèque. Le secteur « Habillement et Tissus, Chaussures » doit surtout son inflation au comportement des produits tels que tissus (1,7 %), costume, veste universelle (3,9 %), chemisette (1,8 %), pantalon pour homme (1,2 %), robe (3,9 %), confection des vêtements (0,9 %), souliers et tennis (1,5 %) et sandales (2,1 %). Le loyer du logement, qui a crû de 3,1 %, est essentiellement à la base de la croissance de l’indice « Loyer du logement, Energie et Eau ». Le relèvement du niveau de l’indice de la fonction « Aménagement, Equipement et Entretien du Logement » résulte principalement des meubles de salon (1,2 %), de la salle à manger (1,4 %), du lit (2 %), du matelas (2,7 %), des rideaux (3,1 %), de la nappe (2 %), du réfrigérateur (1,7 %), du savon de lessive (1 %) et du salaire du personnel (5,4 %). Enfin, le gonflement des « Autres Biens et Services » provient surtout du savon de toilette (1 %), de la pâte dentifrice (4,6 %), du shampoing (1,9 %), du parfum, eau de toilette (1,5 %), de la poudre de toilette (7,5 %), de la crème pour le corps (2,2 %), des soins esthétiques (2,3 %) et du nettoyage de chaussures (2,4 %).