Cuire autrement

188
LE FOUR SOLAIRE peut être une alternative pour les boulangeries, par exemple. Photographie par gosol.org

Parce qu’Haïti poursuit sa course mortelle vers le déboisement, il est urgent de rallier tous les efforts locaux, internationaux et humanitaires pour changer les habitudes et les techniques de cuisson en Haïti.

Arriver à la cuisson « propre » en Haïti paraît illusoire, mais le vouloir est essentiel. Les contraintes économiques resteront, bien sûr, un obstacle majeur aux changements de comportements et habitudes en matière de cuisson. Le charbon est utilisé par 75 % de la population parce qu’il se trouve partout et qu’il suffit de quelques gourdes pour en acheter et cuire. Ce n’est le cas d’aucun autre combustible à date. Mais pressoirs et guildives devraient avoir les moyens de passer à une énergie plus propre ainsi que tous les projets collectifs et communautaires. Même pour les plus petits consommateurs, les options existent.