Artiz, pour une musique haïtienne au féminin

85
Reginald Georges
Reginald Georges

Composé de 8 jeunes haïtiennes, le groupe Artiz met en exergue les talents des artistes féminins. Partant des percussions et batteries, guitares et tambours jusqu’à la ligne de chant, elles sont des femmes à tout faire en musique et sont déjà très appréciées par le public haïtien et étranger.

«Trois ans de musique et de combat », c’est ainsi qu’Emmanuela Michel, chanteuse et fondatrice d’Artiz, peut résumer le parcours du groupe qui a débuté le 2 avril 2015. La jeune femme dit avoir une volonté d’acier pour rehausser l’éclat de la musique haïtienne, mais uniquement avec des femmes, dans une société patriarcale, où les hommes sont trop souvent machistes. « Il est rare de voir un groupe de femmes fusionner pour réaliser quelque chose de grande envergure. Nous, les jeunes femmes d’Artiz, nous avons voulu donner le bon exemple ». Une initiative qui, selon la chanteuse, doit non seulement montrer ce dont une femme talentueuse est capable de faire avec sa voix et son instrument, mais aussi, tous les exploits que les femmes peuvent accomplir ensemble. Ainsi, le groupe réalise de nombreux spectacles avec succès en Haïti, comme à l’institut français d’Haïti (IFH), dans les  différentes universités et clubs du pays, mais également à l’international. En effet, en 2015, Artiz a représenté Haïti au festival d’Échange de langue en République Dominicaine. Un an plus tard, c’est au Canada que le groupe se présente, au festival de musique des femmes d’ici et d’ailleurs. Des voyages à l’étranger dont le groupe a profité pour y laisser ses empreintes. « Artiz a été la révélation du festival des femmes d’ici et d’ailleurs », se réjouit Emmanuela affirmant que « pour réussir dans l’industrie musicale Haïtienne, une femme doit faire le double de travail : celui de l’artiste et celui de la femme ». Une façon aussi pour Artiz de mieux faire la promotion d’Haïti et de la femme haïtienne qui est souvent reléguée au second plan sur la scène musicale à cause l’inégalité entre l’homme et la femme.

Pour une musique de qualité
Avec un format de trois chanteuses au-devant de la scène et cinq musiciennes en back-up, la girl band interprète des styles musicaux variés (compas, reggae, dance hall, slow et musiques traditionnelles). Avec batterie, guitare électrique, guitare basse, tambour et keyboard, le groupe impose déjà deux morceaux sur le marché musical : « Banm chalè » et « Manman ». « Le morceau titré Banm chalè en featuring avec Hervé Anthénor (Shaba), l’une des vedettes du groupe compas Djakout # 1, devait être vidéo-clipé », déclare la jeune star.

Un emblème pour la gent féminine
Depuis la disparition du Groupe 4×4, aucun groupe composé exclusivement de femmes n’a assuré aussi bien la relève. Étant sur la scène musicale depuis 3 ans, Artiz, composé de 8 jeunes femmes, porte le flambeau dans un secteur où la représentation féminine reste minime. Avec 8 cigales, toutes musiciennes et chanteuses, Artiz crée d’une part un nom dans le milieu culturel haïtien, mais également une particularité : celle d’être un groupe composé uniquement de femmes. « Artiz a la capacité de faire rimer diversité musicale et chorégraphie, un point fort pour des femmes », a souligné un admirateur et compositeur de Jazz, Harold Faustin, membre du conseil des arts de Montréal.

Pendant que les nouveaux objectifs du groupe s’orientent vers une tournée internationale, avec un éventuel contrat avec le festival de MASA (Marché des Arts du Spectacle Africain) au Canada, la chanteuse et fondatrice du groupe, Emmanuela Michel, souhaite investir dans le social. Elle dit espérer qu’avec l’aide des managers du groupe en Haïti, Stevenson Michel et Lourdana Chancy, la mise en place d’une fondation peut être effectuée. « Une fondation qui insufflera aux filles l’esprit de la musique, sans pour autant exclure les garçons », projette Artiz. Une initiative qui permettra d’assurer la relève du groupe et offrir aux jeunes la possibilité d’intégrer le marché musical. Emmanuela rappelle bien souvent que  « la société ne voit pas les femmes dans la peau d’un instrumentiste, alors que les instruments sont destinés aux gens de talent, sans tenir compte de leur sexe ».

Après l’indisponibilité des chanteuses Chouloute et Sandra, de nouveaux visages ont pris temporairement le relais. Cherrelus Alexandra, Philogène Claudia Barbara, Michel Cinthia sont les nouvelles chanteuses qui enrichissent le répertoire d’Artiz.

Marc-Evens Lebrun