Art : le monde d’Édouard Duval-Carrié

404
Photo by Stéphanie Renauld Armand

L’ARTISTE A INSTALLÉ son atelier à Little Haiti, à Miami, aujourd’hui au cœur du Design District.

Edouard Duval-Carrié fait partie des artistes qui évoluent et sont reconnus à l’étranger. Coté sur le marché international de l’art contemporain, pionnier de la fusion Design District – Little Haiti à Miami, il puise son inspiration dans ses racines haïtiennes… et au-delà.

N
é à Port-au-Prince en 1954, Edouard émigre, avec toute sa famille, à Porto Rico durant le régime de Duvalier. Après un Bachelor of Arts du Collège Loyola de Montréal, il précise sa voie artistique en étudiant à l’Ecole nationale des Beaux-Arts de Paris entre 1988 et 1989. Il restera quelques années à Paris, avant de retraverser l’Atlantique avec sa famille pour poser ses valises à Miami. Ce qui ne l’empêchera pas de faire de multiples résidences artistiques à travers le monde, en France, à Giverny, la ville de Monet ou à la Cité internationale de Paris, mais aussi à la Duke University et la Brown University aux États-Unis.

]
C’est à Little Haiti qu’il installe son atelier, au cœur de ce qui deviendra, presque vingt ans plus tard, le Design District de Miami. Aujourd’hui, la dualité de ce quartier s’exprime autant au Centre culturel haïtien, voisin de son atelier, que dans les multiples galeries qui commencent à éclore dans cette zone de plus en plus branchée.

Ecrire son histoire avec un pinceau
Edouard Duval-Carrié, éminent peintre haïtien, bénéficie d’une notoriété internationale et d’une belle cote avec des œuvres qui peuvent atteindre plusieurs dizaines de milliers de dollars. Il a exposé dans de très nombreux pays et dans les musées les plus prestigieux du monde, de New York à Paris, de Londres à La Havane, de Dakar à Houston en passant par Chicago, Los Angeles, les Caraïbes et l’Amérique latine, sans oublier Haïti évidemment… Récemment honoré par son pays d’accueil avec un prix de 50 000 USD octroyé par l’USA Art Program, il est très demandé et essaye en retour d’imposer ses choix et d’avoir un rôle de commissaire.

LES RACINES DE L’ŒUVRE d’Edouard Duval-Carrié se trouvent dans l’histoire d’Haïti. Photo by Stéphanie Renauld Armand
LES RACINES DE L’ŒUVRE d’Edouard Duval-Carrié se trouvent dans l’histoire d’Haïti. Photo by Stéphanie Renauld Armand

Haïti pour muse
L’histoire d’Haïti est sa plus puissante muse. « Cette histoire très riche m’inspire. La première révolution d’esclaves, le premier pays libre, à inscrire les valeurs de Liberté et Egalité… Et que reste-t-il de tout cela ? se questionne-t-il avec tristesse. C’est ma hantise de penser à cette histoire et de voir dans quel état est Haïti… Je crois qu’il faut chercher des solutions pour remédier à cette vision. Il faut comprendre comment cette vision s’est développée. Que s’est-il passé avec la révolution ? » Autant d’interrogations que l’on retrouve dans des tableaux qui dépeignent la révolution sous les tropiques, Toussaint Louverture ou les arts sacrés du vaudou. Mais pas seulement, Edouard Duval-Carrié est aussi fasciné par l’histoire de son pays que par son histoire commune : « Je vois Haïti comme le panafricanisme avant l’heure : c’est de partout et de toutes les tribus que venaient les esclaves. Il faut comprendre tout cela pour comprendre ce qui nous arrive. » Dans ses œuvres, il produit une véritable recherche autour d’Haïti, de son aspect philosophique et mystique. Artiste très inspiré par le vaudou, les esprits sont présents au coin de chaque tableau qui évoque l’histoire. « J’aurais pu écrire, mais pour qui ? Je transmets mieux mes idées au niveau visuel », confie-t-il. D’une peinture, sur toile ou bois, avec des cadres très travaillés, Edouard est passé à une ère de grandes pièces couvertes de résine. Une matière qui lui permet d’inclure dans ses tableaux paillettes et reliefs, quand il ne passe pas aux trois dimensions et à des œuvres de plus grandes dimensions. On lui doit notamment la petite arche qui marquait l’entrée de l’exposition consacrée à Haïti au Grand Palais à Paris en 2014 ou un immense tableau sur l’un des murs du Pérez Art Museum de Miami (PAMM). Artiste reconnu, Edouard Duval-Carrié est aussi un artiste engagé. Il est l’initiateur de nombreuses activités artistiques dans son quartier mais aussi fondateur et directeur de la Haitian Cultural Alliance (Alyans Atizay Ayisyen Inc). Persuadé que toutes les diasporas partagent une même histoire, l’artiste est très impliqué dans le mouvement Borderless Caribbean, qui rassemble les artistes des Amériques, des Caraïbes et leurs diasporas. Sa créativité est à cette image… sans limites !

Stéphanie Renauld Armand