8 bonnes raisons de visiter
le Nord-Ouest

405
LES FORTS du Nord-Ouest sont à visiter sans aucun doute
LES FORTS du Nord-Ouest sont à visiter sans aucun doute

Un exemple de continuité. L’administration de Jovenel Moïse entend poursuivre les efforts entamés par l’ex-ministre Stéphanie Balmir Villedrouin en vue de renforcer le secteur touristique. Vu les potentialités du Nord-Ouest, ce département devra être effectivement inclus dans le plan de développement du Premier ministre ratifié.

Quand on parle de tourisme en Haïti, on ne peut reléguer  au second plan le département du Nord-Ouest. Ses forts, ses grottes et ses autres sites sont de nature à attirer des milliers de touristes du monde entier. Christophe Colomb a été, semble-t-il, l’un des premiers européens à découvrir ce département de rêve en posant les pieds au Môle-Saint-Nicolas. Plus de 500 ans après, la région présente encore des lieux merveilleux qu’il faut absolument visiter. Challenges magazine en a identifié au moins huit.

Les forts de Môle-Saint-Nicolas

Érigés face à la mer pour faire face à un éventuel retour des colons français, ces forts laissent les touristes abasourdis aujourd’hui encore. Quoiqu’en ruines, ils restent parmi les patrimoines touristiques les plus importants du pays. Chaque touriste étranger ou local est émerveillé à la découverte de ces structures qui traduisent toute l’ingéniosité de nos ancêtres.

La cascade de Chansolme 

Traversée par les rayons du soleil, la cascade de Chansolme est souvent le spectacle du plus extraordinaire arc-en-ciel du monde. Enfants, jeunes et adultes se racontent des histoires légendaires autour de l’existence d’un bonnet coiffant l’arc-en-ciel contenant des pierres précieuses. Située non loin de la cathédrale de Chansolme, cette impressionnante chute d’eau prend et donne vie à une  nature verdoyante qui s’offre aux touristes étrangers et locaux.

Le fort des trois pavillons

Il domine Lacroix Saint Joseph, une petite localité de la commune de Port-de-Paix. Ce fort a été  construit sur ordre  de l’Empereur Jean Jacques Dessalines par le chef de brigade François Capois  (Capois Lamort) en vertu de l’ordonnance du 9 avril 1804. Cette solide structure vieille de deux siècles a été érigée dans le but de résister à toute attaque de forces ennemies. Témoin  de nombreux évènements historiques, le Fort des trois pavillons devrait être sur la liste des sites touristiques à réhabiliter.

La cathédrale de Port-de-Paix 

LA CATHÉDRALE de Port-de-Paix

Placée au cœur de la cité de Capois la mort, la cathédrale Immaculée de Conception de Port-de-Paix est l’une des plus belles églises du pays. En effet, c’est l’une des rares architectures de l’art du XVI e siècle  qui a su garder toute sa fraîcheur. Les visiteurs en profitent pour remonter  l’histoire coloniale au moyen de leurs caméras numériques.

Les plages de l’Île de Latortue (La pointe ouest)

Classée parmi les 10 plus belles  plages des Caraïbes par la revue Condé Nast, la plage de la pointe ouest, avec un sable blanc fin, donne une idée de la beauté d’Haïti quand elle était considérée comme la perle des Antilles. Sur cette Île de 180 km2, le tourisme a de l’avenir. En effet, elle attire surtout les croisiéristes qui fréquentent la zone caribéenne en quête de sites inédits.

LES PLAGES du Nord- Ouest sont parmi les 10 plus belles plages des Caraïbes

Lavil Okan (le plus haut lieu mystique d’Haïti) 

Dénommé la Mecque d’Haïti par certains, Lavil Okan est le plus haut lieu mystique du pays, selon les sociologues et anthropologues. Elle est la réplique locale du temple de Salomon à Jérusalem. Située entre deux rivières, larivyè nèg et larivyè lakay, tout comme le Tigre et l’Euphrate du Royaume de Babylone ou de l’Irak actuel, ce patrimoine est dirigé par un Deka, un grand prêtre vodou (ancien nom du premier esclave fugitif qui s’est rendu sur cette habitation), qui est toujours prêt à raconter l’histoire de ce temple, témoin de la révolte des esclaves (1789).

Les Grottes de Môles Saint-Nicolas 

Situées à Mare Rouge, non loin du Môle-Saint-Nicolas, les grottes Marie Za et  Trou Princeton ouvrent la voie à la découverte du monde sous-terrain. Deux sites naturels avec des galeries toujours à l’état brut dont chaque pièce présente une archéologie profonde et exceptionnelle.

La célèbre Ti  Sainte-Anne  de l’Anse-à-Foleur

À 14 km de Port-de-Paix, Ti Sainte-Anne reste un véritable lieu de pèlerinage. Ti Sainte-Anne de l’Anse-à-Foleur reçoit chaque année plusieurs centaines de pèlerins, toutes nationalités confondues. Ce lieu hautement mystique est reconnu pour les bienfaits de la clémente statuette Sainte-Anne. Redevance qui lui est témoignée sous forme d’écriteaux ou de fresques, sur les bus de transport ou des petites boutiques (‘’mèsi grann sentàn, ti sentàn’’). Ti Saint-Anne est consultée pour des miracles accomplis tels les guérisons, demandes de mariage, obtentions de visas, de vengeance, de promotions dans les espaces de travail…

Marc-Evens Lebrun